Livre pour Artistes

Réussir sa vie d’artiste : mon témoignage !

By  | 

« Réussir sa vie d’artiste, mode d’emploi » de Brigitte Camus. Livre acheté et lu dernièrement. Un précieux outil qui dévoile les mécanismes du monde de l’Art. Je vous en parle aujourd’hui et je vous le recommande.

A la façon d’un guide pratique, l’auteure (spécialiste du monde de l’art, ex-journaliste au Parisien, documentaliste au Monde et artiste) s’appuie sur des témoignages et expériences de ceux qui vivent l’art au quotidien (artistes professionnels, débutants, galeristes, marchands d’art, collectionneurs).

« La condition d’artiste varie au rythme des époques, les codes changent, les frontières entre les disciplines se diluent, l’activité de l’artiste peintre se modifie. »

Réussir sa vie d’artiste : mon témoignage 

Le livre est divisé en 5 grands chapitres. C’est à la lecture du 1er : « Ils sont heureux ! Voici leurs parcours« , que j’ai eu l’idée de rédiger cet article inspiré du questionnaire de Brigitte Camus. Je réponds ainsi aux différentes questions qu’on me pose régulièrement par e-mails ou via les réseaux.

.

  • 1- Quel a été le déclic qui vous a poussé à devenir artiste peintre ?

Amylee : « J’ai étudié l’Art et le Design à Nîmes et Toulouse jusqu’à l’obtention de mon Master 2 (bac+5) ; en parallèle, j’ai suivi les Beaux-Arts en cours du soir. Je savais que j’avais une sensibilité envers les pratiques artistiques et graphiques, de la curiosité et une très forte envie de créer. Je me doutais donc que j’entamerais un carrière professionnelle dans le milieu artistique, mais c’est surtout une proposition d’exposition dans une galerie parisienne qui m’a ouvert la voie sur ce métier. Cette opportunité a été l’élément déclencheur et m’a ainsi apporté une crédibilité et la confiance suffisante au début pour me lancer dans la peinture. »

.

  • 2- Depuis quand vivez-vous de votre Art ?

Amylee : « Je travaille à plein temps sur l’activité d’artiste peintre depuis 2008. Au début, les ventes n’étaient pas franchement au rendez-vous car je suis partie de zéro. Je ne viens pas d’une famille d’artistes et je ne suis pas originaire de Paris. J’ai donc dû beaucoup travailler, j’ai dû me constituer un carnet d’adresses, trouver des lieux d’expositions. Grâce au web et au monde de la blogosphère et des réseaux sociaux, j’ai pu accélérer le processus et provoquer les rencontres. »

.

  • 3- N’est-il pas difficile à vivre de travailler seul ?

Amylee : « A l’origine, l’artiste peintre ne travaille pas au sein d’une équipe, il n’a donc personne vers qui se tourner pour demander conseils ou coups de pouce. Mais ça, c’était avant l’apparition d’internet.

Je travaille seule physiquement, mais je suis connectée socialement (Facebook, Twitter, Google+, etc). Je ne souffre donc pas de solitude. Tous les jours j’échange, je réponds, je partage sur mes tableaux. Je développe autant la communication que la peinture.

C’est par le web que je me suis constitué une identité artistique et professionnelle numérique, et que j’ai pu développer un réseau de contacts. De cette manière, j’ai l’impression de faire partie d’un groupe, d’une communauté, où chaque abonné est un relai d’information qui diffuse et optimise la visibilité de mon travail. Il faut donc toujours chouchouter ses abonnés en leur procurant des actualités. »

.

  • 4- Quelles sont les conditions pour qu’un artiste peintre puisse vivre de son art ?

Amylee : « Pour tous les artistes, créer et savoir vendre son travail sont 2 choses différentes. Vendre, c’est un autre métier qui ne relève pas du rôle de l’artiste. Il n’en possède ni les compétences, ni la formation. Il est donc indispensable de trouver une dynamique avec un intermédiaire : agent, galeriste, mécène. J’ai cette chance de confier la gestion de ma carrière à mon conjoint qui s’investit à 200% dans son rôle d’agent personnel. Avec sa formation en Ecole de commerce, il s’occupe principalement des relations clients et de mes partenaires artistiques. »

.

  • 5- N’est-ce pas trop difficile de vivre de sa passion, et de percer ?

Amylee : « Etre artiste, c’est un vrai métier où l’on sacrifie son temps, son énergie, mais on en multiplie les plaisirs.

Au début, l’on peut être enclin à manquer de confiance en soi, de douter, d’avoir envie de lâcher prise. Il ne faut pas perdre de vue que dans ce métier et comme toute profession libérale, il y a des hauts et des bas. Sans soutien moral, ni financier, il est très difficile de perdurer en tant qu’artiste peintre. »

  • 6- Comment puis-je protéger mes tableaux lorsque je les mets en ligne sur internet ?

Amylee : « Sur internet, on ne peut pas protéger les images publiées à 100%. Par conséquent, il est recommandé de diffuser uniquement des images en basse définition (72dpi, formats approximatifs de 600x400pixels) et d’insérer sa signature en filigrane sur l’œuvre. Je conseille également d’ajouter une partie « mentions légales » sur le site ou le blog référent afin d’informer les lecteurs sur les droits d’auteurs. »

.

  • 7- Que doit faire un artiste peintre pour réussir ?

Amylee : « Il n’y aucune recette miracle. Ce qui est certain, c’est qu’il vous faudra travailler beaucoup, communiquer avec les outils qu’offrent la technologie d’aujourd’hui, provoquer les rencontres. L’artiste d’aujourd’hui ne peut plus vivre en marge de son temps et de la société.

Par expérience, l’artiste peintre ne peut pas vivre uniquement au travers d’une seule galerie ou d’un site web sans trafic. Il faut s’investir socialement, entretenir des relations publiques. La communication doit déboucher sur des vernissages, des projets, des partenariats. Les internautes aiment regarder et « liker » les images de peintures, mais la magie devant un vrai tableau reste supérieure. »

.

  • 8- Doit-on démarcher les galeries ?

Amylee : « Certains artistes peintres ou photographes affirment qu’il n’est pas de bon ton de démarcher les galeries et que celles-ci n’aiment pas être sollicitées. Je ne suis pas de cet avis ; en effet, si l’on reste toujours à attendre une opportunité, l’on risque de passer à côté d’occasions en or. Mes expériences les plus intéressantes se trouvent être les résidences et expositions dans des galeries, hôtels, émissions TV.

Il faut mettre toutes les chances de son côté et montrer que nos oeuvres existent. N’allez pas à l’improviste démarcher ces lieux avec votre book sous le bras (les galeristes ne vous recevront pas), envoyez-leur plutôt une demande de rendez-vous avec quelques photos de votre book à l’appui ».

.

  • 9- Quels conseils donner à un débutant pour choisir son statut professionnel ?

Amylee : « Si vous souhaitez devenir peintre professionnel, il vous faudra vous inscrire à la Maison des Artistes (MDA). Vos cotisations seront calculées en fonction de vos ventes.

Petit conseil : ne pas oubliez de vous constituer une trésorerie sur vos ventes car vous aurez à payer des cotisations l’année suivante.

Le statut d’auto-entrepreneur ne correspond pas tellement à celui de l’artiste peintre, mais tout dépend si vous travaillez déjà à côté. »

.

NB : Le témoignage d’Amylee n’est pas présent dans le livre de Brigitte Camus.

* * * * * 

« Réussir sa vie d’artiste » Mode d’emploi

Brigitte Camus

Edition lelivredart, 240 pages, 14x20cm

ISBN 978-2-35532-149-9

copyright

Bonjour et bienvenue! Je suis Amylee, accro à la couleur depuis toujours, blogueuse depuis 2009 et Londonienne d’adoption depuis juin 2015. Je publie ici mon expérience d’artiste peintre, mes coups de cœur artistiques, ou matériel et mes tableaux. Pour ne pas en perdre une goutte, n'hésite pas à t'abonner à ma newsletter, elle est gratuite. Pour le reste de mes aventures à l'atelier, rendez-vous sur Facebook, Twitter ou Instagram!

22 Comments

  1. Axelle

    5 juillet 2015 at 22:10

    Comment et ou avez vous commencer vos études pour devenir une artiste? Je veux le devenir moi-même mais ne sait pas où commencer?

  2. Amylee

    5 juillet 2015 at 22:41

    @Axelle : Voici le lien de mon parcours artistique : http://www.amylee.fr/2011/01/mon-parcours-ma-formation-artistique/ peut-être que cela vous aidera à y voir plus clair 😀

  3. // grenobloise

    18 octobre 2015 at 08:54

    Bonjour Amylee,

    Merci pour tes conseils. Je suis artiste peintre.. et j’ai tout quitté (NYC) pour vivre et travailler comme artiste en France en 2011. C’était (et c’est encore) super dur car j’ai tout commencé à zéro … dans une autre langue en plus et dans une toute petite ville. Il y a des jours où j’ai moins d’espoir. Je me suis dit qu’il faut habiter dans une grande ville – mais c’est pas de tout mon truc et c’est aussi très cher.

    Cela dit…j’ai beaucoup des expos à venir. J’expose souvent mais je vends pas suffisamment. On verra..

  4. OUATTARA DONGO KOUASSI

    26 janvier 2016 at 18:04

    Bonjour AMYLEE jadore les femmes engagees comme vous moi je suis artiste en cote divoire et jaimerais avoir une opportunite dexposition en France par votre cannal je serai ravi de vous retrouver un jour.

  5. Amylee

    26 janvier 2016 at 21:37

    @Grenobloise : Je te souhaite tout le meilleur pour la suite et bonne continuation 🙂 Si tu as la motivation, la passion, et provoque les rencontres tu y arriveras

    @Ouattara DK : Merci beaucoup, je suis ravie d’apprendre qu’on lit mon blog en Côte d’Ivoire :D. Je t’invite à lire régulièrement ce magazine, tu y trouveras les outils pour optimiser le métier d’artiste peintre. J’espère qu’on aura l’occasion un jour de se rencontrer 🙂

  6. Brigitte M.

    17 novembre 2016 at 20:36

    bonjour
    a 60 ans je me suis installée comme artiste peintre je suis dans un passage à vide car deux organisateurs d’expo ne m’ont pas selectionnée et que je ne sais pas ou m’exposer… un peu découragée car ne sait pas si je me fais des illusions ou si j’ai une place dans ce métier… quel conseil pourriez vous me donner?

  7. Amylee

    18 novembre 2016 at 10:08

    @Brigitte M: Pas de découragements, surtout pas ! La vie d’artiste est faite de bas mais il y a aussi des hauts! Continue, continue à peindre, ne lâche rien 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Gratuite et mensuelle

Une information claire et précise sur le métier d'artiste peintre : couleurs, conseils, coups de coeur !

You have Successfully Subscribed!

Powered byRapidology