Aménagement Atelier

Protégez vos tableaux et oeuvres artistiques des dangers domestiques

By  | 

Protégez vos tableaux des dangers de la maison ou de l’atelier. Et oui, il fallait y penser.

Le logement apparaît comme un endroit sécurisant et rassurant. Or, il peut se transformer en lieu de tous les dangers, notamment pour les tableaux et pièces originales d’artistes.

.

Grâce à cet article, découvrez les risques et apprenez à les éviter.

.

odeurs-tableaux-artistes

1- Les odeurs.

Les mauvaises odeurs provenant d’un tableau peuvent rapidement remettre en cause l’achat d’un client. Certaines sont d’ailleurs si incommodantes qu’on a même envie de mettre la toile sous verre!

Et là je m’adresse aux artistes : si vos tableaux sentent le tabac, les solvants, le renfermé ou les odeurs d’animaux, il faut revoir votre manière de stocker ou de travailler. Disposez vos toiles dans un endroit sain et aéré et évitez de trop fumer lorsque vous peignez..

Pour chasser les mauvaises odeurs : A l’aide de bicarbonate de soude, saupoudrez l’arrière de votre toile (sur le textile directement). Attendez quelques minutes avant de passer l’aspirateur et laissez votre toile suspendue à l’air libre (endroit bien ventilé) une ou plusieurs journées (pour les odeurs tenaces).

Evitez de mettre le tableau en plein soleil ou à proximité d’une source de chaleur, les pigments n’apprécient guère.

Les produits d’assainissement de l’air (Fébrèze ou équivalents) peuvent aussi diminuer les odeurs.

* * * * *

 

tableau-art-humidite

2- L’humidité.

L’humidité pour un tableau est la cause principale de sa dégradation. Favorisant la prolifération de champignons, moisissures et d’acariens, elle est dangereuse pour la toile, le châssis, les couleurs mais aussi pour notre santé. C’est pourquoi il faut la combattre et ne pas la laisser s’infiltrer.

Un mur humide  ?

Le problème est peut-être là : la cuisine, la salle de bain, sont des pièces ou le niveau d’humidité est élevé. Au contact d’une surface froide, la vapeur se condense, se transforme en eau et se loge dans les fibres de la toile ou dans le bois du châssis.

Parfois nous évoluons dans un air humide invisible, sans nous en rendre compte, mais la toile du tableau réagit, se dilate (décollement des papiers, craquelures, taches de moisissures et couleurs ternes en sont les signes).

Je déconseille d’exposer des œuvres d’art ou des tableaux (toile montée sur châssis bois) dans des pièces comme la salle de bain ou la cuisine. Avec les années, l’humidité fait vraiment de gros ravages.

* * * * *

 

tableau-art-insectes-bois

3- Les insectes.

Le capricorne des maisons ou autres larves xylophages dégradent le bois (toitures, meubles, châssis des tableaux, chevalets). Les dégâts peuvent être considérables et engendrer ainsi des pertes de résistances mécaniques provoquant l’affaiblissement des structures en bois.

Les ateliers des artistes sont souvent dans des greniers, des vieilles remises ou des pièces sous des charpentes en bois. Des lieux très fréquentés par des insectes pas toujours très sympathiques.

Soyez vigilants si vous entendez du bruit (grignotements répétitifs) ou si dans vos châssis vous voyez des trous (pas plus gros qu’une tête d’épingle), il est alors impératif de traiter le bois et tous les bois (châssis, chevalet, plancher, etc)

* * * * *

danger-sécheresse-tableau-artiste

 

4- La chaleur.

Comment réagissent les tableaux sous une sécheresse prolongée ?

Chaleur, sécheresse et rayonnement solaire intense sont les principales causes de dégradation d’un tableau.

Eviter donc de disposer des tableaux constitués d’une toile près d’une source de chaleur (radiateur, fenêtre, cheminée).

Sous la chaleur, la toile se déshydrate ce qui engendre le rétrécissement excessif de ses fibres et provoque des craquelures sur toute la surface peinte même si celle-ci est vernis.

* * * * *

tableau-art-graisse

 

5- La graisse.

Dans une cuisine, la lutte contre le gras sur les murs ou ailleurs est une lutte permanente, jamais gagnée.

Quel que soit le produit miracle ou la hotte aspirante que vous utilisez, des particules de graisse se déposent partout et fixent ainsi la poussière. Peu à peu, les tableaux deviennent jaunes, collants, crasseux.

A la différence des rideaux ou autres textiles lessivables, le tableau ne pourra pas être lavé et avec les années sa surface peinte ternira…

Vous souhaitez tout de même exposer des œuvres dans votre cuisine ?

La meilleure solution est encore de les mettre sous verre !

* * * * *

.

article-copyright

 

 

Bonjour et bienvenue! Je suis Amylee, accro à la couleur depuis toujours, blogueuse depuis 2009 et Londonienne d’adoption depuis juin 2015. Je publie ici mon expérience d’artiste peintre, mes coups de cœur artistiques, ou matériel et mes tableaux. Pour ne pas en perdre une goutte, n'hésite pas à t'abonner à ma newsletter, elle est gratuite. Pour le reste de mes aventures à l'atelier, rendez-vous sur Facebook, Twitter ou Instagram!

2 Comments

  1. A.fontaine

    5 novembre 2014 at 13:23

    Le bicarbonate est miraculeux!

  2. Amylee

    8 novembre 2014 at 11:23

    @A.fontaine : et oui, on fait plein de choses avec !!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Gratuite et mensuelle

Une information claire et précise sur le métier d'artiste peintre : couleurs, conseils, coups de coeur !

You have Successfully Subscribed!

Powered byRapidology