L'artiste et l'Exposition

Profession : Agent d’Artistes

By  | 

Je fais de ce magazine un espace d’échanges. N’est-ce pas formidable de pouvoir dialoguer avec des artistes mais aussi des acteurs du milieu de l’art? Aujourd’hui, je suis très heureuse de pouvoir accueillir un agent d’artistes : Nathalie de Frouville

Une femme passionnée et passionnante qui s’active pour ses artistes. Parmi ses derniers, je citerai mes favoris, comme les photographes Gilles de Beauchêne et Olive Santaoloria ainsi que le plasticien Lord Anthony Cahn! Des univers à voir absolument si vous ne connaissez pas!

Quand je vous dis « Agent d’artiste », je suis certaine que de nombreuses questions vous viennent à l’esprit. A ce sujet, j’avais fait appel à ma communauté Facebook pour recueillir 5 ou 6 questions et préparer cet article. Merci à celles et ceux qui ont interagi en commentaires. Je me suis alors permise de reformuler vos questions les plus pertinentes, et Nathalie a bien voulu se prêter au jeu en répondant. Interview exclusive !

agents-artistes

Une Agence d’artistes

Nathalie de Frouville a cofondé en 1996 le bureau en France d’une société britannique spécialisée dans les études de notoriété et de retombées économiques dans le domaine du sponsoring et du mécénat culturel. Pendant plus de 15 ans, elle a développé le portefeuille de clients pour le compte de cette société.

.
Puis, passionnée d’Art et par les Artistes, consciente qu’ils avaient souvent des difficultés à être leur propre commercial, elle a souhaité les accompagner pour développer leur notoriété d’artiste. Depuis, elle gère les carrières de photographes, de peintres et d’artistes plasticiens afin de faciliter leur mise en relation, en France et à l’étranger, avec les entreprises, les galeries et les collectionneurs.

.
En 2013, Nathalie de Frouville élargit son périmètre d’actions en créant une société spécialisée dans le conseil en communication auprès des entreprises qui communiquent à travers l’art, des institutions culturelles et des organisateurs d’événements afin de leur proposer des outils pour optimiser leurs actions. Depuis, son équipe s’est agrandie avec l’arrivée de Katy Borie en 2015, spécialisée en ingénierie culturelle, qui apporte sa connaissance du monde associatif et Sophie Verchère en 2016 qui propose aux entreprises la création d’expériences sur-mesure autour de l’art.

nathalie-frouville-agent-artistes

Interview Nathalie De Frouville

Bonjour Nathalie, absolument ravie de pouvoir échanger avec vous, voici donc mes questions.

Amylee- Qu’est-ce qu’un agent d’artiste peintre? Quelles sont ses fonctions, ses tâches?
Nathalie de Frouville – Un agent d’artistes est d’abord un outil formidable pour l’artiste, c’est son bras commercial. Pendant que l’artiste crée dans son atelier l’agent sort et s’occupe de tout le reste : à savoir développer son réseau, rechercher de nouvelles opportunités d’exposition, identifier les projets institutionnels, entretenir les relations avec les média et bien sûr construire un carnet d’adresses de collectionneurs.

.

Quel est le type de projet que vous proposez à vos artistes?
NdF – La première étape pour l’agence est d’analyser les besoins de l’artiste par rapport au marché car il faut d’abord travailler en amont afin d’en sortir des objectifs à atteindre, quel corpus d’oeuvres, quels événements, quelles galeries, quels collectionneurs ? Ensuite, l’artiste et l’agent travaillent ensemble sur une stratégie de recherche d’opportunités, en fonction d’objectifs bien définis, qui souvent mêlent le réseau de l’artiste et celui de l’agence. Je pousse aussi souvent les artistes français à sortir des frontières et à explorer des opportunités à l’étranger cas ‘nul n’est prophète en son pays’.
Depuis fin 2015, l’agence a aussi décidé de participer à des salons d’art contemporains, sous l’enseigne NdF Gallery (fotofever, Artup, Urban Art Fair). Ceci permet d’une part, pour l’agence de multiplier les contacts utiles et pour l’artiste de se confronter à son public et d’accélérer le processus de vente.

agent-artiste-exposition-peintre

Comment la profession a-t-elle évolué depuis Internet et la libre communication des réseaux sociaux?
NdF – Le milieu, artistes,  agents, galeries, a énormément changé depuis le développement d’Internet et des réseaux sociaux. La communication n’a plus de frontières, les échanges se doivent d’être automatiquement bilingues. L’agent doit savoir organiser les messages et ne pas brouiller les pistes en communiquant trop. L’artiste doit s’empêcher d’être ‘parano’ en pensant qu’il va se faire ‘piquer l’idée’ s’il publie sur le net. Au sein de l’agence nous nous occupons beaucoup des réseaux sociaux de nos artistes mais aussi de studios de photo, ou de galeries, nous pensons que c’est une communication aussi essentielle qu’un site internet.

.

Comment faîtes-vous évoluer votre portefeuille d’artistes peintres, plasticiens, photographes, sculpteurs ? Quelles sont vos démarches pour sélectionner de nouveaux artistes?
NdF – Je reçois beaucoup de sollicitations par e-mail ou par téléphone, certains artistes me sont aussi envoyés par relation, je passe aussi beaucoup de temps sur Internet à la recherche de nouveaux talents. 

Les dossiers qui me semblent complets (selon mes critères) sont alors discutés au sein de l’agence. Avec mes collaboratrices, nous étudions la possibilité de travailler avec un artiste en fonction des opportunités et des réseaux que nous avons développés. Dans le cas où l’artiste rentre dans une ligne que nous avons définie, cela commence toujours par un rendez-vous téléphonique d’une bonne heure afin d’évaluer ses motivations à travailler avec nous. Ensuite, nous prévoyons une rencontre avec l’artiste qui nous présente son oeuvre, ses projets et la façon dont il voit l’agence à même de défendre son travail. C’est peut-être le monde à l’envers mais l’artiste doit me convaincre car j’aime travailler sur le long terme avec des passionnés, des exigeants, pour qui leur art est tout, ou presque. Je ne publie pas de liste d’artistes sur mon site car je n’aime pas l’effet catalogue que cela produit, c’est le travail de l’artiste qui est important pas le portefeuille de l’agent.

.

Quelle sont les conditions contractuelles d’une collaboration entre un artiste et vous ? 

NdF – L’agence NdF a mis plusieurs systèmes en place selon les services que nous réalisons pour l’artiste. Les termes de l’accord sont rappelés dans un contrat que nous signons avec l’artiste ;

  • Dans le cas d’un artiste déjà bien lancé et qui génère un chiffre d’affaire régulier, l’agence fonctionne comme un secrétariat d’artistes (gestion des questions administratives, logistique, bon de dépôt, rédaction de contrat, etc…) et prend une commission mensuelle, le pourcentage de la commission dépend des projets.
  • Le second cas est lorsque l’artiste nous approche pour développer/créer sa notoriété d’artiste, c’est un travail en amont de toutes démarches commerciales. Ici, notre rôle est plus un rôle de coaching et de communication. Nous le conseillons dans sa création, nous devons intervenir sur les outils de communication ; internet, réseaux sociaux ; présentation d’artiste, flyer d’expo). Dans ce cas, on s’accorde au début de notre collaboration sur une proposition/ devis qui détaille : le travail à effectuer, la durée de la collaboration et un budget correspondant.
  • Le troisième cas concerne l’artiste qui a déjà ses outils de communication mais qui a besoin de l’agence pour rechercher des opportunités pour exposer et pour vendre, c’est donc une recherche purement commerciale. Dans ce cas, c’est un mélange des deux précédents modes de fonctionnement, il y a toujours une partie fixe et une partie à la commission sur les ventes.

.

Prochaines Actualités 2016

  • 6 au 9 octobre 2016: Art UpRouen
  • 10 au 13 novembre 2016 : Fotofever, Paris

.

A suivre sur le web

nathalie-de-frouville-agent-artistique

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

10 Comments

  1. Jimmy P

    19 septembre 2016 at 13:05

    Vraiment très intéressant !
    Un métier qui devrait être plus mis en avant, car important pour les artistes.

  2. Amylee

    19 septembre 2016 at 13:16

    @Jimmy P: Oui, je pense également comme toi. Pas assez mis en avant !!!

  3. Elize

    19 septembre 2016 at 16:40

    En ce début d’année (scolaire), tu nous prends en main Amylee entre le guide juridique et l’agent d’artiste. Personne ne peut plus dire qu’il ne sait pas comment s’y prendre 🙂 Merci à Amylee.
    J’ai raté la phase des questions à poser. Mais j’en ajouterai une pour Nathalie de Frouville : L’agent d’artiste sélectionne-t-il les artistes avec qui il travaille ? Ou bien considère-t-il qu’il peut apporter ses compétences à chacun ?
    Merci.

  4. Claude

    19 septembre 2016 at 17:10

    Bonjour Amylee très intéressant mais combien cela coûte-t-il un agent ? A mon avis il faudrait rajouter cette question que tous les artistes se posent

  5. Amylee

    19 septembre 2016 at 18:42

    @Elize: La question est notée, merci. Peut-être que Nathalie répondra en commentaire. Rien de promis.

    @Claude: Une question qui intéresse terriblement les artistes puisqu’elle a été posée déjà sur Facebook. Voici donc ce que j’avais répondu. J’ai pour principe de ne plus mettre de prix sur mon mag car avant je le faisais mais comme mes articles sont lus même 3 ans après, les prix peuvent donc évoluer.
    Je ne souhaite plus recevoir de retours de personnes déçues qui avaient lu un prix sur mon mag et ensuite un autre après avoir contacté la personne. Si les gens sont intéressés, le mieux est d’envoyer un petit message à Nathalie. Elle sera ravie de répondre. 😉

  6. ida polo

    21 septembre 2016 at 17:57

    et toi Amylee, tu as un agent ?
    c’est sur que ça laisse rêveuse….. je crée …. l’agent fait le reste . La question se pose .

  7. Amylee

    22 septembre 2016 at 14:06

    @Ida Polo: J’ai plus qu’un agent, j’ai un ManagUer: https://twitter.com/The_ManagUer?lang=fr

  8. Cynthia D

    19 octobre 2016 at 20:42

    Hello Amylee, merci pour cet article 🙂

  9. Françoise R.

    13 février 2017 at 10:36

    Bonjour, je découvre avec intérêt « amylee.fr » et tous ces articles.
    Combien coûte un agent ?… je peins et expose mais je ne suis pas commerciale, mais une artiste !… et c’est très difficile pour moi de faire ces démarches.
    Je réside dans les bouches du rhone.
    Merci de votre réponse !
    Françoise Rancurel

  10. Amylee

    13 février 2017 at 11:30

    @Cynthia D. : Avec plaisir si ça peut aider 🙂

    @Françoise R.: Chaque agent a ses tarifs (qui peuvent d’ailleurs changer d’une région à une autre) et les collaborations proposées sont chaque fois différentes (revenu fixe ou commissions sur vente, ou encore autre formule). Les agents peuvent se rémunérer sous différentes formules.
    N’étant pas agent moi-même je ne pourrai pas répondre en détails à cette question. L’idéal reste encore de faire des demandes de tarifs auprès des agents.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Gratuite et mensuelle

Une information claire et précise sur le métier d'artiste peintre : couleurs, conseils, coups de coeur !

Merci! Vérifiez vos emails ou spams pour confirmer votre abonnement!

Powered byRapidology