L'artiste et l'Exposition

Comment Préparer un Salon d’Art Contemporain?

By  | 

Je suis toujours émerveillée par les pépites révélées par Internet. A force de fréquenter des forums ou des groupes d’artistes sur Facebook et ailleurs, j’ai eu l’occasion à maintes reprises de lire des commentaires vraiment très encourageants sur le SIAC -Marseille et Ève Genre. Une Commissaire d’Exposition comme on aimerait en croiser plus souvent dans le milieu de l’Art Contemporain…

Je me suis donc rapprochée d’Ève et j’ai adoré nos échanges. On voit qu’elle vit son métier avec passion et sincérité, qu’elle est riche de conseils et surtout qu’elle n’hésite pas à les partager lors des salons qu’elle organise.

C’est donc tout naturellement que j’ai proposé à Ève d’intervenir sur le mag’ en qualité d’expert. Comment optimiser un stand ? Quelle attitude adopter avec le public ? Quelles sont les erreurs à éviter ?

Ève nous livre de précieux conseils pour optimiser les ventes sur un stand et c’est tant mieux car on est en plein dans la période des salons en ce moment. Un grand MERCI à Ève !

Parole d’Expert avec Ève Genre

Commissaire d’Exposition, SIAC-Marseille

||| LE STAND

1/ L’objectif d’exposer sur un salon 

Le but principal en participant à un salon est de vendre, bien sûr, puisqu’il s’agit d’artistes professionnels. Mais pas que : sur un salon à forte notoriété, les œuvres présentées sont la « vitrine » de l’artiste qui peut nouer des contacts professionnels avec les galeries qui viennent à la recherche de nouveaux artistes, avec des architectes ou décorateurs d’intérieur, des éditeurs, des organisateurs de salons et autres manifestations. Bien entendu, il convient d’être vigilant sur les contacts et de bien réfléchir avant de s’engager. Enfin, des commandes peuvent également être prises avec des clients ou des visites directement à leur atelier.

 

2/ La mise en place des œuvres sur le stand 

Un beau stand est celui où il n’y a que PEU d’œuvres présentées. Le public polarisera son regard vers un centre d’intérêt avec acuité et intérêt plutôt que de se « divertir » sans en garder le moindre souvenir. Le stand doit susciter l’envie de s’y arrêter et donc d’acheter. Les artistes ont tout intérêt à comprendre que sur cet espace, il n’est pas question de faire un déballage ! Au contraire, soigner l’unité de l’accrochage, choisir des œuvres qui s’harmonisent et entretenir une atmosphère raffinée peut contribuer à retenir le visiteur.

Les tableaux doivent être présentés à hauteur d’yeux. 10 cm entre chaque tableau est le minimum. Accrochage en ligne horizontale (alignement par le haut ou pas le bas ou par le milieu) ou en ligne verticale. Très tendance est l’accrochage « en carré ». Il faut des tableaux carrés de même dimension, pas très grands. Vous les accrochez par 4 pour former un « grand carré ».

.

3/ A FAIRE & A EVITER 

L’espace d’exposition renvoie l’image de l’artiste. Aucun détail ne doit être négligé. L’ensemble du stand doit être harmonieux et s’intégrer parfaitement avec le style des créations exposées. Un stand attractif est toujours plus impactant !

.

– L’AMÉNAGEMENT DU STAND :

Le stand représente un excellent moyen de communication globale et un bon outil de promotion dans la mesure où il véhicule une image claire, visible et lisible des œuvres. Son aspect est donc un élément à travailler pour donner une image dynamique des créations. Il doit se démarquer des autres.

  • Les exposants peuvent aménager ou décorer le stand selon leur goût, à condition de ne pas porter préjudice ni à l’esthétique générale ni aux stands voisins.
  • Ne pas oublier que les stands sont nombreux sur un salon. L’originalité et l’aspect chaleureux suffisent ! C’est pourquoi la décoration et l’atmosphère du lieu d’exposition sont des éléments à étudier avec soins.
  • Personnalisez l’espace à peu de frais : tapis, petits mobiliers apportés de son domicile (table, chaises, petits meubles…) ou prêtés par des proches. Pensez à un bouquet de fleurs, une plante verte, une coupe de bonbons…

Stand Mila – SIAC Marseille

Stand Magali SCHMITZLER, SIAC Marseille

– LA CIRCULATION SUR LE STAND :

  • N’obstruez jamais l’entrée du stand avec une table, et évitez les chevalets qui entravent la circulation à l’intérieur de l’espace.

– L’INSTALLATION DES ŒUVRES :

  • Préférez l’installation de tableaux les uns derrière les autres, à même le sol afin de remplacer les ventes effectuées.
  • Évitez de les aligner en bas des cloisons. Les artistes auront toujours la possibilité de les montrer à un public intéressé.

– LA SÉLECTION DES ŒUVRES :

  • L’erreur la plus fréquente est de vouloir surcharger le stand en tableaux ou en sculptures. Il faut penser « Qualité » et non « Quantité » !

Ex : 1 tableau par mètre linéaire est idéal.

  • Mieux vaut présenter 15 pièces maîtresses que 40 hétéroclites en thème et qualité. Effectuez une solide sélection afin que l’ensemble soit cohérent

Ex : Harmonie des couleurs, des sujets, des matières…

Stand Zani – SIAC Marseille

||| L’ARTISTE

La participation à un salon est toujours fatigante et éprouvante. Il est nécessaire, tous les matins, de se remotiver même si les ventes se font rares. N’oubliez pas que les visiteurs viennent pour vous rencontrer et votre attitude générale va donc influer sur le public.

1/ La bonne attitude à adopter

  • Une présentation impeccable et soignée.
  • Un accueil courtois et souriant même si vous êtes fatigué(e) et même si c’est le dernier jour du salon et que vous n’avez rien vendu. De nombreux artistes réalisent de belles ventes le dernier jour avant la fermeture !
  • Laissez le visiteur s’orienter devant les pièces avant de l’accoster.
  • Personnalisez le contact. Rendez-le convivial et chaleureux. Dialoguez, créez une relation avec le visiteur. Il aime vous entendre parler de vos créations. Dans tous les cas, il ne sert à rien d’employer des termes trop techniques… il s’agit avant tout de rendre les œuvres accessibles et désirables.
  • Présentez votre travail avec des descriptions simples sans être trop technique.

.

2/ Le mauvais comportement à éviter

  • En présence de visiteurs sur le stand : rester assis, manger, lire ou faire des mots croisés. On se lève et on reste accessible et disponible pour le visiteur.
  • Etre en position de rabatteur juste à côté du stand. Ne pas aborder les acheteurs dans les allées ou dans les stands d’autres exposants.
  • Laisser le stand vide un long moment.

 

 

Stand Chantal PARISE, SIAC Marseille

||| Les 3 Conseils précieux d’Eve

1/ Engager la conversation :

  • Si vous constatez que le visiteur s’intéresse à vos créations, engagez alors un dialogue en évitant les questions dont la réponse sera oui ou non.

Ex : ne pas dire « Vous aimez cette œuvre ? » mais plutôt « Quelle œuvre préférez-vous ? » et permettre ainsi d’engager la conversation.

  • Il faut développer une véritable relation personnalisée avec le visiteur. Cela sous-entend que vous allez devoir passer les barrières sociales afin de créer une véritable discussion.

Ex : Quelles sont ses attentes? Un tableau pour décorer sa maison ? Où va-t-il l’installer ? Comment est agencé son intérieur ?

  • Il faut le faire parler de sa maison ou de son appartement. Je sens que certains vont « hurler »… mais il faut bien se rendre à l’évidence : à notre niveau, la personne qui achète un tableau ou une sculpture, soit elle a le coup de cœur et là, la vente est faite ; soit elle refait son intérieur, sa décoration… et elle a envie de tableaux à accrocher sur ses murs.

N’en déplaisent à certains, cela reste un « acte commercial » et il faut découvrir les besoins et les attentes de votre client potentiel et surtout, ses vraies raisons d’achat et ses motivations. Le visiteur doit arriver à « visualiser » votre œuvre accrochée dans sa pièce.

  • L’étape suivante sera la conclusion de la vente.

Ex : Propositions de paiements échelonnés, remise de 10 % (c’est ce qui se fait), essais à domicile et dans ce cas, la vente est faite à 99 %.

Stand Zani, SIAC Marseille

2/ Construire une liste de contacts :

  • Pensez à relever les coordonnées des personnes intéressées par vos créations afin de compléter votre répertoire de clients potentiels. Si vous précisez que c’est pour une invitation à de prochains salons/expos/vernissages, vous ne devriez pas avoir de refus.
  • Achetez un répertoire ou un cahier qui vous suivra lors de toutes vos manifestations. Notez sur la première page le nom du Salon et l’année en cours. Pour chaque contact, notez ensuite les coordonnées de la personne, son email, son adresse postale (si possible). Cela vous permettra de constituer « une base de données » qui s’enrichira au fur et à mesure de vos expositions.

Ayez le bon réflexe ! S’il vous reste des invitations, souvenez-vous de les donner à un « client potentiel» qui n’arrive pas à se décider afin qu’il puisse facilement revenir avant la fin du salon sans devoir repayer l’entrée.

3/ Toujours optimiser l’après-salon :

L’effort ne s’arrête pas une fois le salon achevé. Les retombées d’un salon ne sont pas immédiates et sont évaluées dans les 12 mois suivant l’événement.

Il faut donc exploiter dans les 15 jours tous les contacts créés à l’occasion.

  • les clients qu’il faut remercier de leur visite (même s’ils n’ont rien acheté sur le stand)
  • les prospects « chauds » qu’il faut relancer par une lettre personnalisée à laquelle vous joindrez votre plaquette suivie d’un appel téléphonique
  • les « nouveaux clients» qu’il faut remercier chaleureusement par un petit mot.
  • Enfin, mettre à jour votre fichier contacts.

Texte rédigé par Ève Genre, Commissaire d’Exposition du SIAC-Marseille

.

SIAC à suivre sur le web

A NOTER : Vous souhaitez en savoir plus sur le SIAC ; son histoire, ses atouts, ses spécificités et les conditions de participation ?

Un second article avec l’adorable Ève est en préparation. Publication prévue vers septembre 2017, alors restez connecté(e)!

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

15 Comments

  1. Elize

    10 avril 2017 at 11:51

    Des conseils plein de bon sens. Merci Amylee et Eve.

  2. Pascal Furlan

    10 avril 2017 at 11:52

    Merci Amylee pour cet article très intéressant 🙂
    Exposer à un salon est assurément un des plus grands projets de chaque artiste. En revanche, il n’est pas dit dans l’article le coût que cela induit dans une telle entreprise. Je pense qu’il faut largement prévoir un an d’avance pour prétendre à y participer, de manière à pouvoir mettre de l’argent de côté 😉
    Qu’en penses-tu Amylee ? Bonne journée !

  3. Amylee

    10 avril 2017 at 13:49

    @Elize : Merci 😀

    @Pascal F: J’ai pour principe de ne jamais parler de prix sur mon magazine car on sait qu’un article sur Internet peut rester en ligne des années alors que les prix peuvent évoluer d’une année sur l’autre.
    Un article présentant des prix devient très vite obsolète sur le web et risque d’entraîner la confusion dans l’esprit des gens.
    Alors, pour éviter tout souci de ce genre, je préfère inviter le public intéressé à contacter Eve directement. Elle sera ravie de renvoyer la liste des tarifs pour le prochain salon.
    Je te souhaite une très belle journée 🙂

  4. Jimmy P

    10 avril 2017 at 16:50

    Merci pour ces très bon conseils !

  5. amylee

    12 avril 2017 at 09:11

    @Jimmy P : ça peut aider pour un prochain salon 🙂

  6. sylvaine catoire

    25 avril 2017 at 09:46

    bonjour,
    toujours heureuse de vous lire;. plein de belles idées et de bons conseils… et celui ci est particulièrement pertinent… je le sais assez pour participer à des salons… un véritable apprentissage pour un artiste.
    merci encore

  7. KATL-N

    25 avril 2017 at 11:29

    C’est un plaisir à chaque fois de vous lire. Merci pour tout ces précieux conseils, exemples. Merci car je suis nouvelles dans le domaine de l’art et tout vos conseils me permettront d’en mettre certains en application. Au plaisir de vous lire. portez-vous bien.

  8. Amylee

    25 avril 2017 at 12:55

    @Sylvaine C: Je suis d’accord avec toi, l’article en collaboration avec Eve est un véritable « petit bijou » niveau apprentissage! 🙂

    @Katl-N: Ooooh merci infiniment pour ton charmant commentaire. Je suis ravie de lire que mes articles te sont utiles pour avancer 🙂

  9. Edwidge

    25 avril 2017 at 13:00

    Comme d’habitude, un article des plus stimulants et des invités des plus intéressants. Merci Amylee !!, 😉

  10. Michèle Amiot

    26 avril 2017 at 00:19

    Merci beaucoup pour cet article. C’est la première fois que je vous lis et je suis très contente. Je vais suivre régulièrement tous vos articles. Je suis débutante dans les expositions et cela me sécurise. J

  11. petibois jeannine

    26 avril 2017 at 04:56

    Bonjour Amylee heureuse de recevoir tes nouvelles voyant ta photographie, je crois déjà t’avoir lu sans te laisser de suivis.. J’aime ce que tu fais et tes idées et conseils… Merci beaucoup, moi de Montréal qui suis à
     »genre débuter » tardivement (suis des formations artistiques depuis qq années) une nouvelle carrière artistique si j’ose dire… On essaie de gagner sa vie… J’apprécie… tu présente une belle personnalité, te souhaite une belle journée et devrais te revenir A+ jeannine

  12. Gallone

    26 avril 2017 at 12:49

    Merci madame pour tous ces bons conseils afin de s’améliorer sans commettre d’impairs. Ceci va m’aider pour mes prochaines expos et Salons.
    Actuellement à Hammamet je vais revenir en France pour y habiter à nouveau et j’exposerai en Paca puisque ce sera mon nouveau « territoire » fin 2017.
    Encore merci, je participerai certainement au Salon de Marseille.
    Cordialement Mme GALLONE Marie-Françoise

  13. Gallone

    26 avril 2017 at 12:50

    OK merci

  14. Amylee

    26 avril 2017 at 14:57

    @Edwidge: Je suis ravie, merci.

    @Michèle A: Merciii, un gros bisous à tous les lecteurs québécois qui me lisent, ils sont de plus en plus nombreux, merci à toi, merci à vous tous 😀

    @Marie Françoise G: Ah ben, cet article tombe à pic pour toi, c’est super !

  15. Serra mendes maria

    6 mai 2017 at 10:13

    Bonjour chère Amylee , cet article est très intéressant…
    Je te remercie pour tes précieux conseils et toujours agréable de te lire.
    Une Bonne journee et à très bientôt.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Gratuite et mensuelle

Une information claire et précise sur le métier d'artiste peintre : couleurs, conseils, coups de coeur !

Merci! Vérifiez vos emails ou spams pour confirmer votre abonnement!

Powered byRapidology