L'artiste et la Création

L’Artiste Peintre Autodidacte

By  | 

Peu importe le chemin qu’on doit traverser, l’essentiel c’est d’arriver à destination.

Cet article va intéresser toutes les personnes ayant pour objectif de s’épanouir dans la création et le milieu artistique. 2 choix possibles s’offrent à elles. Suivre un enseignement de type University* (avec des professeurs, maîtres ou des formateurs d’Art) ou de type Autodidaxy* (avec sa soif de connaissance et sa seule détermination).

* traduction anglaise de : Université, Autodidaxie

Le Profil de l’artiste autodidacte :

  • personne autonome, solitaire mais finalement assez sociable
  • renferme des passions ou des centres d’intérêts artistiques
  • ressent le besoin d’apprendre, d’alimenter sa soif de connaissance
  • sait prendre seul des initiatives, endurant et assez résistant aux critiques
  • s’inspire de ses rêves, de spécialistes, ou de modèles ayant réussi
  • souhaite acquérir de nouvelles capacités et sortir de sa zone de confort
  • apprécie les responsabilités et les remises en questions
  • sait gérer son temps et s’auto-diriger
  • dispose suffisamment de curiosité, de confiance en soi et de détermination
  • connaît ses forces, ses faiblesses, ses objectifs, ses limites d’apprentissage
  • posséde un fort esprit de persévérance et une énorme capacité de travail
  • adore explorer, créativité débordante

 

Où se forme l’artiste autodidacte ?

  • partout, dans son atelier, sur Internet (tutoriels YouTube), dans les livres
  • en fréquentant des groupes sociaux, des forums
  • en s’intéressant aux cours en ligne, e-learning, mooc

A NOTER : Sachez qu’on peut débuter le métier d’artiste sur le tard. Il suffit juste d’oser et de se donner les moyens d’y arriver. L’artiste se formant sur le tas, multiplie souvent les voies d’apprentissage.

Le processus d’apprentissage :

Dans le milieu artistique pour apprendre de façon autonome (hors des écoles d’Arts), il vaut mieux se créer “un cadre”, présenter une certaine ouverture d’esprit, avoir une idée précise du sujet à étudier, et posséder quelques ressources financières (oui, c’est mieux).

Pour assimiler un nouveau sujet, de nouvelles techniques ou un supplément de compétences, l’artiste autodidacte s’investira dans un apprentissage plus ou moins long : pour synthétiser, tester et travailler toute une accumulation d’informations qu’il devra ensuite restituer en une création personnelle.

C’est dans la pratique régulière que l’artiste autodidacte apprend à ajuster ses acquis et à augmenter sa motivation. Il est donc libre d’aller se former là où il peut pratiquer.

Pour être efficace et avancer, l’artiste autodidacte devra être exigeant avec lui-même (Et oui, c’est le jeu ma pauv’ Lucette) : se discipliner, se concentrer sur ses objectifs (sans trop se disperser pour éviter les découragements), et aller toujours au coeur des choses pour développer ses connaissances et sa productivité.

Son Parcours artistique :

Au même titre que l’artiste sortant d’études, l’artiste autodidacte s’investit dans le milieu des Arts Plastiques, Graphiques, Numériques et dans la Culture. Il participe à des expositions (en galeries ou ailleurs), des salons ou tout autres événements artistiques pour ainsi se constituer un parcours artistique et un CV arty. Il peut conserver son statut d’amateur ou passer en mode professionnel s’il désire vendre ses créations et débuter une activité rémunératrice.

BON A SAVOIR : Dès la première vente effectuée, l’artiste autodidacte est alors soumis à des déclarations (MDA et impôts), ce qui lui permet d’être assujetti (ne bénéficiant pas à ce stade de la sécurité sociale). S’il dépasse un certain volume de ventes il devient alors affilié et bénéficie de la protection sociale des artistes créateurs.

 

 

“Libéré, délivré
La création est pour moi, le prix de la liberté

Quand on prend de la hauteur
Tout semble insignifiant
La tristesse, l’angoisse et la peur
M’ont quittées depuis longtemps”

Inspiration Chanson La Reine des Neiges, “Libérée, Délivrée”, Disney 2013

.

L’artiste amateur

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

11 Comments

  1. Timothée ROUXEL

    12 février 2018 at 19:12

    Les artistes autodidactes ont de la chance en 2018 :).
    Je suis illustrateur et j’ai appris le dessin et la peinture dans une école.
    Certaines plateformes en ligne permettent d’obtenir les même informations et bien au-delà que dans les cours que j’ai eu à l’époque ! (par exemple sur schoolism , ou svslearn pour les illustrateurs, en anglais). Il y a aussi quantité de cours vidéo sur youtube etc. et même sur ce site d’amylee !
    Le vrai avantage des écoles reste la création de son réseau professionnel. Si vous êtes autodidacte, je vous encourage à rencontrer des professionnels et dans la mesure du possible à entrenir des relation d’amitié avec eux. Le “top” est de trouver un mentor pour s’épargner certaines erreurs. Ne restez pas coincé dans une bulle et vous aurez tout autant de chance qu’un artiste ayant fait une école ( mon école coutait 4 000 euros par mois… ça fait des économies !. Go les autodidacte ! Internet, bien utilisé, est une super école d’art !

  2. Amylee

    13 février 2018 at 09:52

    @Timothée R: Le réseau professionnel est super important, et c’est ce qui m’a manqué en sortant des Arts Appliqués ou après les Beaux-Arts. J’espère que maintenant les écoles d’Arts ont mis en place des modules différents avec des rencontres professionnelles plus régulières. J’espère qu’elles forment daantage à l’artrepreneuriat !

  3. GElie

    15 février 2018 at 12:44

    Coucou Amylee,
    Je suis autodidacte et je me retrouve complètement dans ton article. Encore une fois tu as mis dans le mille.Clairement ce qui me fait défaut aujourd’hui c’est le réseau mais j’y travaille et mes proches font de super VRP

  4. Amylee

    16 février 2018 at 14:10

    @GElie : Je voulais rédiger ce sujet depuis longtemps car pour moi ce n’est pas le parcours qui fait l’artiste mais c’est une passion qu’on a en nous qui nous oriente (par l’école ou soi-même) 🙂

  5. cyril

    19 février 2018 at 21:42

    bonsoir amylee,
    cest pile dans le mille.
    je suis aussi autodidacte, je prends pas mal de conseils sur les forums et les tutos.
    je suis amateur et jen suis fiert car peindre me permet de m’évader de mon quotidiens technique rigide.
    mon seul point difficile est que depuis que je suis jeune papa je n’arrive plus a avoir le temps pour jouer du pinceau et ca me manque.
    trop dur la life……du coup je m’éclate a lire tes publications.
    donc grand merci a toi

  6. Lu Monin

    20 février 2018 at 22:04

    Chère Amylee,
    J’adore recevoir vos newsletters. Toujours dans l’actualité et des sujets bien choisis.
    Je vous souhaite beaucoup de succès!
    Un grand merci pour travail 🙂
    Lu Monin

  7. charpin patricia

    5 mars 2018 at 05:44

    Bonjour AMYLEE,

    Je suis inscrite sur votre magazine depuis que j’ai vu vos vidéos sur le pouring et les conseils que vous prodigués dans ceux ci!!!
    J’ai à réfléchir et ne sait vraiment pas comment m’y prendre pour exposer q.q. toiles ou je travaille sur l’art du pouring.
    Je suis invitée à NICE ( par le patron de mon fils ) à exposer dans son magasin de vélos électriques lors de son inauguration.Lui ai envoyé q.q. photos de mes toiles, cela lui plaît!!! Mon questionnement est même si je connais très bien le patron, je ne sait comment faire passer ma publicité… que je serai dans cette boutique tel jour pour l’inaugurat° !!! soit par des flyers, par des cartes de visites, par 1 pavé dans le journal local ( mais cela va me coûter …cher !!!) ou je me greffe à sa publicité afin que les personnes invitées sachent qu’il y aura 1 artiste peintre ce jour. Il y a 3 ans cela c’était passé de la même manière, invitation à sa première ouverture de boutique,même si j’ai vendu 3 toiles contemporaines à CANNES, j’avais l’impression d’être le ” cheveu dans la soupe “….de par cette expérience …..je souhaite aujourd’hui ” marquer “….ma présence !!! Merci AMYLEE de me guider de votre expérience.

    PS: En 1990 j’ai commencé avec l’aquarelle, dût arrêter pour raisons perso.
    Reprise en 2000 en découvrant l’acrylique avec 1 artiste /prof,et ce pendant 6 ans faisant q.q. expositions/vente dans fêtes artisanales etc….A présent je suis dans 1 atelier ou l’on partage notre savoir, nos conseils, nos rires et 1 pause goûter, c’est génial !!

    En passant par FB l’artist’sud@couleursAzzurro

  8. Levy

    18 mars 2018 at 05:03

    Amylee Bonjour,
    Je me suis inscrit, à plusieurs reprises, pour recevoir votre news lettre mais à ce jour, je n’ai rien reçu.
    Je vous suis depuis trois ans et je trouve votre blog captivant, très enrichissant et sincèrement sa fraîcheur et son ton positif m’apportent beaucoup. En tant que peintre autodidacte Je vous ai même écrit un courrier à cette époque et j’ai essayé de suivre tous vos conseils.
    Bien cordialement.
    DRORY LEVY

  9. Amylee

    18 mars 2018 at 09:55

    Avant toute chose je tiens à préciser que je suis désolée pour ma réponse tardive concernant les derniers commentaires. J’essaye toujours de répondre à vos charmants commentaires qui sont formidables à mes yeux mais parfois mes délais de réponses sont quelque peu distendus.

    @Cyril: continue à développer ta passion, essaye de te trouver des petits moments pour toi. La famille c’est important ( je suis la première à le dire) mais nous sommes aussi importants. Sachons montrer à qui nous sommes que nous nous apprécions et que nous écoutons nos besoins profonds. Ne nous mettons pas trop de côté !

    @lu Monin: merci beaucoup pour tes encouragements. Le fait que tu prennes le temps de l’écrire ici me touche beaucoup.

    @patricia c: merci beaucoup 🙂 si tu souhaites une orientation, des outils, des techniques de promotions pour ton exposition, c’est avec plaisir que je partagerai mon expérience avec toi. Prenons le temps de réserver un rendez vous en ligne. Un commentaire de trois lignes ici ne t’aidera pas vraiment. Le rendez vous est l’idéal pour les réponses que tu attends.
    C’est super si tu as intégré un atelier, en plus l’ambiance a l’air sympa. C’est top !

    @drory LEVY: Ooooohhh c’est vraiment étrange si tu ne reçois pas ma newsletter mensuelle. A mon avis cette dernière doit constamment atterrir en spam lorsqu’elle arrive sur ta boîte email.
    Je me souviens avoir reçu un email de ta part également, je t’avais aussi répondu mais si chaque fois mes réponses tombent en spam quel dommage.
    Il y a un petit parametrage à faire de ta part pour éviter que des bonnes adresses emails soient considérées comme des spams. Le parametrage dépend de la boîte emails. Tu peux trouver des tutos sur Google qui expliquent la manipulation très facilement. Après ce commentaire, je vais regarder si ton adresse email figure dans les abonnés newsletter et si elle ne comporte pas d’erreur dans son orthographe.
    Une fois, une abonnée avait eu le même problème que toi. Elle ne recevait rien. En fait, j’ai compris après que c’est parce qu’elle avait mal noté son email en s’inscrivant. Au lieu d’inscrire .fr , elle avait mis .dr en fin de son email.
    J’ai corrigé et après elle a reçu mes newsletter tous les mois.
    Je vais aussi t’envoyer un email par la même occasion, si tu ne reçoit rien, c’est que tu as un filtre spam bien trop puissant qui demande des ajustements manuels. Pas de soucis on en arrivera à bout. La technologie c’est nous avant tout 😉

  10. camus brigitte

    28 mars 2018 at 19:13

    très bien ton article,juste une précision : à la première vente l’artiste est obligé de déclarer son activité à la Maison des Artistes (et aux impôts) mais il n’est pas pour autant affilié, il est assujetti et il ne bénéficie pas à ce stade de la sécurité sociale, pour être affilié c’est à dire bénéficier de la protection sociale en tant qu’artiste créateur d’oeuvres originales, il doit dépasser un certain volumes de vente. Pour faire simple.

  11. Amylee

    31 mars 2018 at 14:41

    @Brigitte C : merci beaucoup, j’ai modifié le passage, cela pouvait porter à confusion. Déjà que ce n’est pas simple d’être “assujetti et affilié” pour un artiste, mieux vaut éviter les informations incomplètes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.