L'artiste et l'Exposition

Les 8 Types de Galeries d’Art à Connaître

By  | 

Lieu de rencontres incontournables pour tous les chercheurs d’art, les passionnés, les collectionneurs et bien évidemment les artistes, la GALERIE D’ART est un espace commercial rayonnant toujours autour d’un trio central : l’artiste, le galeriste, l’acheteur.

Quand on débute en tant qu’artiste on peut très vite se sentir désorienté face à ces différentes galeries d’art proposées sur le marché. Comment les choisir ? Comment fonctionnent-elles ? Chez qui exposer ?

L’article ci-dessous décrypte les 8 types de galeries les plus fréquemment rencontrées dans le milieu de l’art, en listant leurs services proposés, leurs conditions d’expositions et bien sûr leurs moyens de rémunérations.

.

1/ La galerie d’art “l’Album”

  • sur Internet, ce mot désigne l’album ou la vitrine regroupant les photos des oeuvres de l’artiste sur un site web ou un blog
  • mot équivalent à portfolio (je conseille d’ailleurs d’utiliser ce dernier)

MON AVIS : Au cours de la visite d’un site web d’artiste, il n’est pas toujours évident pour l’internaute de comprendre que le bouton “galerie” signifie album des oeuvres. A la lecture du mot “galerie”, la plupart des internautes pensent cliquer sur le répertoire des adresses des galeries d’art où l’artiste expose. Y penser lors du choix des titres du menu !

2/ La Galerie d’art “Collections privées”

  • showroom discret accessible sur invitation nominative
  • connue des milieux artistiques alternatifs, des marchand d’art, de grands collectionneurs et de certains journalistes
  • expose, promeut et vend uniquement de l’art (peinture, sculpture, photographie)
  • démarche et travaille avec des artistes célèbres, des valeurs montantes ou des valeurs sûres
  • réservée à un public d’initiés, célébrités (cercle restreint ultra privé voire fermé)
  • le galeriste est généralement un passionné, un expert, un dénicheur de talents
  • organise des expositions temporaires, solo ou multi-artistes
  • les invitations aux vernissages sont communiquées par le bouche-à-oreille et les relations
  • le galeriste se rémunère en prélevant une commission sur les ventes effectuées des oeuvres déposées (généralement l’artiste touche +ou- 50%)
  • accepte les visites sur rendez-vous
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre devant soi, en vrai
  • selon conditions, prise en charge de l’expédition des oeuvres d’art chez le client

MON AVIS : Une autre sphère du milieu de l’art, un réseau ultra fermé, accessible uniquement aux “happy few”. Le grand public n’est pas convié à ce genre d’événements très sélectif ! J’ai eu plusieurs expositions à Paris dans le 16ème et le 1er… Une ambiance un peu trop guindée !

.

3/ La galerie d’art “Traditionnelle”

  • showroom commercial (pignon sur rue), ouvert au public
  • très sollicitée par les artistes mais avec une forte sélection à l’entrée
  • présente des artistes professionnels ou en cours de professionnalisation
  • expose, promeut et vend uniquement de l’art (peinture, sculpture, photographie)
  • travaille avec un nombre restreint d’artistes
  • les œuvres sont présentées aux murs ou sur socles, la mise en scène est bien aérée
  • le galeriste est généralement un passionné disponible pour informer et orienter les clients
  • forte orientation artistique spécifique ou spécialisée. (ex: Une galerie d’art abstrait ne vend pas d’art africain, ni d’art figuratif, ni d’art pop)
  • le galeriste se rémunère en prélevant une commission sur les ventes effectuées des œuvres déposées (généralement l’artiste touche +ou- 50%)
  • regroupe des expositions solo ou en groupe (temporaires ou permanentes)
  • participe à des salons, des foires d’art contemporain, des événements artistiques
  • organise des vernissages réguliers avec ses artistes
  • contrat d’exclusivité parfois proposé selon conditions
  • espace ouvert au public certains jours par semaine et souvent le week-end.
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre devant soi, en vrai
  • prise en charge de l’expédition des œuvres d’art chez le client

MON AVIS : La vie et la réputation d’une galerie d’art (de type trationnel) dépend du choix des artistes et des ventes effectuées. Le bon galeriste investit du temps, de l’argent et prend beaucoup de risques pour diffuser la vision artistique de ses artistes. J’ai exposé dans plusieurs galeries d’art traditionnelles. Elles sont listées dans mon Curriculum Arte sur mon site web www.amylee.paris

.

4/ La galerie d’art “Supermarché”

  • showroom commercial (pignon sur rue), ouvert au public
  • très sollicitée par les artistes mais sélection à l’entrée ou sur dossier de candidature
  • présente des artistes professionnels déclarés ou en cours de professionnalisation
  • expose, promeut et vend uniquement de l’art (peinture, sculpture, photographie)
  • plusieurs orientations artistiques au sein du showroom
  • travaille avec de nombreux artistes
  • le galeristes peut se rendre disponible pour informer et orienter les clients
  • les oeuvres sont souvent présentées dans des bacs, les unes collées aux autres ou trés serrées aux murs
  • le galeriste se rémunère en prélevant une commission sur les ventes effectuées des oeuvres déposées (généralement l’artiste touche +ou- 50%)
  • regroupe des expositions en groupe d’artistes temporaires ou permanents
  • participe très rarement à des salons, des foires d’art contemporain ou des vernissages
  • espace ouvert au public certains jours par semaine et souvent les week-end
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre devant soi, en vrai
  • prise en charge de l’expédition des oeuvres d’art chez le client

MON AVIS : Le type de lieu pour faire de bonnes affaires ! Ces galeries d’art ouvrent l’accès à l’art et s’adressent particulièrement aux non-habitués des galeries. J’ai aussi testé ce type de galerie et je dois avouer que ça m’a aidé à mes débuts.

.

5/ La Galerie d’art “à louer”

  • appelé aussi dans le milieu de l’art “Loueur de murs” ou “Loueur de cimaises”
  • espace commercial (pignon sur rue), ouvert au public
  • non spécialisé dans l’art (vêtements ou bijoux peuvent être exposés)
  • la personne en charge du lieu est très rarement un spécialiste artistique ou un galeriste
  • zéro sélection à l’entrée : “tu payes, tu exposes”
  • le responsable du lieu se rémunère en louant tout ou une partie de son espace proposé
  • selon les conditions, une petite commission sur les ventes effectuées des oeuvres déposées peut-être parfois ajoutée
  • propose des expositions temporaires (solo ou collectives) de créateurs déclarés ou non
  • pratique énormement le démarchage de clients sur internet (artistes, designers, artisans, créateurs, stylistes)
  • s’occupe parfois de la vente dans le cas contraire c’est à l’artiste de gérer les clients
  • promotion faible ou inexistante sur les expositions organisées
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre devant soi, en vrai
  • espace ouvert au public certains jours par semaine et souvent les week-end
  • transport des oeuvres d’art chez le client selon conditions
  • organisation majoritairement à la charge de l’exposant (promotion, communication, accrochage et décrochage des oeuvres, vernissage)

MON AVIS : Espace de vente très utile si l’artiste a déjà une belle carrière, un réseau et une stratégie particulière autour d’une expo solo ou d’un lancement Presse par exemple. J’ai utilisé ce type de galerie en 2010/2011 à Paris avec “L’espace des Créateurs” pour l’organisation d’un lancement d’une nouvelle série de tableaux. Une journée privée accessible sur invitation !

.

6/ La galerie d’art “Virtuelle”

  • plateforme en ligne
  • zéro sélection à l’entrée (pour les plateformes gratuites), sélection différente pour les plateformes payantes
  • ouvert à tous les créatifs, égalité des chances, présente des milliers d’œuvres d’artistes (déclarés ou pas)
  • la galerie se rémunère en prélevant une petite commission sur les ventes effectuées des oeuvres en ligne
  • différents services proposées : visites virtuelles, curateurs d’art, etc
  • nul besoin de se déplacer pour avoir un accès visuel aux œuvres des artistes
  • l’achat et la vente s’effectuent en ligne souvent entre l’artiste et l’acheteur
  • plateforme ouverte au public 24h/24 et 7j/7
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre sur photos uniquement
  • l’expédition peut-être prise en charge par la galerie mais l’emballage reste au frais de l’artiste

MON AVIS : Espace en ligne dédié à l’art accessible à tous et à tout moment. Des milliers d’artistes (trop à mon goût) de tous niveaux, déclarés ou non, regroupés sur une seule et même plateforme par conséquent toujours bien choisir sa plateforme. Pas toujours évident de se faire remarquer ! La galerie d’art virtuelle reste donc une annexe au site web personnel ! Ma plateforme préférée et la plus qualitative est SaatchiArt.com (voir ma page ici)!

 

7/La galerie d’art “mobile”

  • showroom itinérant qui va à la rencontre de ses visiteurs (ex : art truck)
  • les événements, itinéraires, dates et horaires sont relayés sur les réseaux sociaux
  • espace restreint présentant différentes œuvres d’artistes
  • fonctionne un peu comme une galerie traditionnelle
  • le galeriste se rémunère en prélevant une commission sur les ventes effectuées
  • regroupe des expositions solo ou collectives (temporaires ou permanentes)
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre en vrai
  • prise en charge de l’expédition des œuvres d’art chez le client

EXEMPLE : Galerie mobile- ART TRUCK au Canada ou Galerie Aline Vidal (Paris)

 

8/ la galerie “appartement”

  • showroom privé proposant plusieurs visites (ou rendez-vous) par semaine
  • présente des artistes professionnels ou en cours de professionnalisation
  • expose, promeut et vend uniquement de l’art (peinture, sculpture, photographie)
  • travaille avec un nombre restreint d’artistes
  • le galeriste est un passionné qui informe et oriente ses clients
  • forte orientation artistique et belle expertise
  • le galeriste se rémunère en prélevant une commission sur les ventes effectuées
  • lieu vivant mais avec moins de passage qu’une galerie sur rue
  • regroupe des expositions solo ou en groupe (temporaires ou permanents)
  • participe à des foires d’art contemporain
  • organise des événements portes-ouvertes avec ses artistes
  • possède un carnet de collectionneurs très ciblé
  • l’acheteur a la possibilité de voir l’oeuvre en vrai
  • prise en charge de l’expédition des œuvres d’art chez le client

EXEMPLE : Galerie hervé Perdriolle (Paris)

.

Suggestions à lire :

.

Du côté de chez toi :

Si tu as des suggestions à ajouter ou des remarques à partager avec les internautes sur le thème des galeries, n’hésite pas à te servir de l’espace commentaires !

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

4 Comments

  1. Lavenant eugénie

    1 avril 2018 at 04:39

    Une nouvelle galerie d’art en ligne vient de voir le jour ultrashop.fr .
    Une très belles sélection de dessinateurs et de photographes du monde entier.
    La galerie propose en plus des tirages, des notebooks design réalisés à la main en France.

  2. Elize

    4 avril 2018 at 21:08

    C’est intéressant de voir que suivant le contexte, certaines galeries peuvent être intéressantes, et d’avoir ton retour d’expérience sur cela. Merci Amylee !

  3. Amylee

    5 avril 2018 at 10:56

    @Eugénie L: J’ai publié un article sur les réseaux sociaux tournés vers l’art, n’hésite pas à mettre ton commentaire plutôt sous cet article https://www.amylee.fr/2012/07/liste-reseaux-sociaux-art-communaute-artistes-peintres/ il aura plus sa place.

    @Elize: J’ai eu la chance de tester la plupart des lieux d’expositions (galerie ou pas d’ailleurs). C’est ça qui rend ce métier si fabuleux !

  4. Lavenant Eugénie

    11 octobre 2018 at 09:57

    @ merci Amylee!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright Amylee Paris