Livre pour Artistes

Abécédaire Impertinent de l’Art d’Aujourd’hui

By  | 

Aujourd’hui, je suis folle d’excitation à l’idée de publier cet article.

Avez-vous lu l’Abécédaire impertinent de l’art d’aujourd’hui ?

Oui, non, mhmmm vous ne savez pas si… ? Eh bien, n’hésitez plus, je vous le recommande.

Ce livre est frais, truffé d’anecdotes, d’expériences, de références, de petits conseils à retenir, et tout ça sur un ton léger, décomplexant, humoristique voire impertinent. Le livre s’adresse à tous les acteurs du milieu de l’art, pas seulement aux artistes.

J’ai passé un excellent moment à parcourir ce livre. En plus, j’ai l’honneur d’être citée 2 fois, en page 24 et 143 dans les chapitres « Blogueuse accro” et “Pas de prix atelier”. Hihihi oui, c’est bien moi !

Et vernis sur le tableau (excusez-moi l’expression qui colle mieux que cerise sur le gâteau), j’ai eu une super dédicace d’un des 3 auteurs. Brigitte Camus, l’auteure chouchou des artistes !! Elle s’est d’ailleurs gentiment prêtée au jeu de l’interview pour le mag’. Merci Brigitte !

 Interview | Brigitte Camus

1/ Bonjour Brigitte Camus. Peux-tu te présenter ?

Brigitte Camus –  J’ai toujours mené ensemble mes deux activités d’artiste et d’écriture. Après mes études à l’IUT de Besançon, j’ai été journaliste à Besançon, puis je suis entrée au Monde où j’ai été documentaliste puis rédactrice, écrivant des articles pour différents services mais pas dans le secteur des arts. J’ai été correspondante du journal de Genève à Paris où j’écrivais notamment sur le marché de l’art.

A partir de 1998, je me suis spécialisée dans le journalisme artistique. J’ai notamment écrit pour la rubrique expositions du Parisien pendant 5 ans. C’est à ce moment que j’ai fait une formation de gravure à l’atelier Contrepoint de Paris.

Pendant toutes ces années, de 1975 à 1998 je n’ai jamais cessé de peindre et d’exposer mais dans une optique d’amateur éclairé. J’ai mesuré le fossé qui me séparait du professionnalisme dans l’art à partir de 1999 quand j’ai écrit régulièrement sur les arts visuels. J’ai perdu beaucoup de temps dans ma professionnalisation d’artiste car je ne connaissais pas les codes et les bonnes informations. C’est pour cela que j’ai eu l’idée de monter des formations pour les artistes, du coaching et ma collection « artiste mode d’emploi ». D’emblée j’ai travaillé avec une galeriste.”

.

2/ En plus de la peinture, tu écris beaucoup. Peux-tu nous donner la liste de tous tes livres déjà parus?

BC – Mon premier livre a été d’illustrer les poèmes de mon père en 1978. Titre « Résurgences ». Nous avons eu le plaisir d’une critique dans le « Monde ».

Au « Monde », j’ai publié 3 livres qui sont des guides, liés à l’actualité mais pas dans l’art (l’année 1992 dans le Monde, l’année 1993 dans le Monde et l’année 1994 dans le Monde).

En 2012 « Réussir sa vie d’artiste » édité au livredart dans le cadre de la collection « artiste mode d’emploi », permet aux artistes débutants et en cours de professionnalisation de disposer de toutes les informations pratiques liées à au développement de leur activité artistique. Le principe de cette collection est d’interviewer les acteurs de l’art, artistes, galeristes, directeurs de foires et de salons, commissaires d’exposition, collectionneurs et d’apporter des éclairages sur le fonctionnement du milieu de l’art. Avec des notices pratiques pour guider dans la recherche d’information par thèmes.

J’ai également publié un essai « Buffet ou la psychanalyse en signature » en 2007 qui a été réédité en 2017 aux éditions de l’Epure dans la cadre des rétrospectives sur Bernard Buffet dans plusieurs musées parisiens.

Mes livres sont diffusés en librairie partout en France. On peut les commander chez son libraire ou directement chez les éditeurs.

3/ L’ « Abécédaire impertinent de l’art d’aujourd’hui » est un livre de 230 pages écrit à 3 mains. Qui sont Sophie Blachet et Georges Maisonneuve ?  

BC – L’abécédaire impertinent de l’art d’aujourd’hui » a été publié en début d’année 2018 et il est en librairie actuellement. Nous sommes trois auteurs car on est plus intelligent à plusieurs comme je l’explique dans la préface.

Nos expériences se complètent : Sophie Blachet a été galeriste pendant très longtemps à Miami et a participé à de nombreuse foires dans le Monde. Actuellement elle dirige l’association « French Arts Associates » qui organise de nombreux évènements culturels à Miami et ailleurs aux Etats-Unis. Son regard et son expérience à l’étranger sont précieux à l’heure où de nombreux artistes s’ouvrent à d’autres circuits de diffusion à l’étranger.

Georges Maisonneuve est collectionneur, expert, travaille avec les galeries, il a créé le site www.almanart.org qui est un outil précieux pour tous ceux qui s’intéressent au fonctionnement de l’art.

 .

4/ Cet abécédaire regroupe plus d’une centaine d’histoires d’acteurs du milieu de l’art. Combien de temps a-t-il fallu pour regrouper tous les témoignages ?

BC – Il nous a fallu deux bonnes années !! pour trouver les bonnes personnes, équilibrer les profils, les provenances géographiques, faire relire car nous avons tenu à ce que chaque acteur de l’art valide ce qui était écrit sur lui. Certains n’ont pas voulu être cités et nous avons utilisé des pseudonymes mais tout ce qui est raconté est rigoureusement authentique.


5/ Quel est l’objectif d’un livre comme celui-ci ?  

BC – Le but est la transmission par le vécu et l’expérience qui valent mieux que tous les discours. C’est le principe même de la collection “mode d’emploi”. Les histoires ont été sélectionneés car elles sont porteuses d’enseignements, riches d’informations et donnent des éclairages inédits. Il ne s’agit pas de raconter pour divertir, faire du « people » ou faire rire-même si le ton de cet ouvrage est souvent celui de l’humour – il s’agit de pédagogie, d’exemplarité dans le sens fort du terme.

Chaque acteur « invente » son parcours et permet au lecteur de se projeter, de se dire « ça je ne le savais pas » ou « je n’y avais pas pensé » ou « c’est une bonne idée et si je la reprenais ? ». Il s’agit aussi de faire comprendre le fonctionnement d’un milieu ou plutôt des milieux de l’art car c’est très segmenté.

.

6/ As-tu une histoire favorite parmi les 111 témoignages ? 

BC – Oui. Celle de cette femme de ménage qui a commencé par me commander le tableau de sa maison et qui m’achète, depuis plusieurs années, très régulièrement des tableaux. Elle a commencé par des œuvres relativement consensuelles et faciles et puis au fur et à mesure de mes expositions, est rentrée dans mon univers, m’achète des œuvres plus abstraites.

Elle est venue dans ma galerie au château de Saint-Crespin en Normandie. Son histoire est racontée dans la notice « collectionneuse hors normes ». Elle démontre que l’art est pour tout le monde et que contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas les plus riches qui achètent le plus. Enfin pas à des artistes comme nous qui ne sont pas dans le marché spéculatif des très grandes galeries.

7/ Où peut-on se procurer le livre Abécédaire impertinent de l’art d’aujourd’hui ?  

BC – On peut se le procurer partout, à la FNAC, dans les librairies où on peut le commander s’il n’est pas en rayon, il suffit de donner le titre et  l’éditeur, lelivredart . On peut le commander en ligne chez l’éditeur. 

Voici le lien : Abécédaire impertinent de l’art d’aujourd’hui (Cliquez ici)

 .

8/ Quelles sont les actualités de Brigitte Camus en 2018 ? 

BC – En 2018, j’expose mes dernières peintures dans la galerie Adrienne Desbiolles au château de Saint-Crespin dans l’Eure à 50 km de Rouen et 110 km de Paris, où vécut Bernard Buffet. J’y suis présente régulièrement. Pour un rendez-vous me contacter sur les réseaux sociaux ou sur mon e-mail personnel à birgitcamus@gmail.com .

  • Je fais une signature à la galerie Hors champ à Paris, la date n’est pas encore fixée.
  • Samedi 15 septembre 2018, signature et conférence au salon « Art et Culture » de Saint Georges de Didonne, organisé par Arielle Gilly, plasticienne, que j’ai interviewée dans mon livre.

 

Brigitte Camus © Yves Bitrin Photographies

9/ Considères-tu avoir “réussi ta vie d’artiste”  ? (Clin d’oeil à l’un de tes livres portant ce titre) 

BC – Ma réponse est finalement mitigée car je n’aurais pas fondé cette collection si j’avais au départ réussi ma vie d’artiste !!  Il faut d’abord savoir ce que l’on cherche, quels sont ses objectifs, se connaître, déterminer son positionnement, très bien connaître le fonctionnement du milieu de l’art. Tout cela prend beaucoup, beaucoup de temps.

Je considère être dans une démarche d’artiste cohérente seulement depuis 2011 ! Et puis avec l’expérience et ses erreurs, on évolue aussi bien par rapport à ses objectifs que par rapport à ses attentes. On peut vouloir créer pour le plaisir sans attendre de la reconnaissance et de la notoriété.

Réussir sa vie d’artiste, c’est réussir sa vie tout court et il n’y a pas de « mode d’emploi » dans le sens d’une recette qui serait magique mais des faisceaux de connaissances, compétences, comportements à acquérir pour mettre toutes les chances de son côté.

Brigitte Camus, artiste peintre

 

A suivre sur le web :

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

3 Comments

  1. Jimmy P

    23 mai 2018 at 07:27

    un livre qui m’a l’air très intéressant !

  2. Amylee

    24 mai 2018 at 17:11

    @Jimmy p : Oui, je confirme !

  3. Francoise L.

    28 mai 2018 at 15:37

    Des idees, des conseils très sympathiques….un vrai petit plaisir à lire ta newsletter, chaque fois renouvelé, qui suscite les envies…comme celle de lire le livre de Brigitte Camus !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright Amylee Paris