L'artiste et la Création

Artiste Ou l’Art De Se Plaindre

By  | 

Râler pour tout et pour rien, les artistes sont champions du monde, vous ne trouvez pas?

On dirait que certains artistes prennent un malin plaisir à raconter leurs déboires, partager leurs coups de gueule, à se défouler sur les réseaux sociaux ou les groupes Facebook pour critiquer, critiquer et encore critiquer sans apporter la moindre solution. “Sire, sire on en a gros” comme diraient Perceval et Karadoc dans la série Kaamelott.

Se plaindre modéremment est normal. Tout le monde le fait, et pas seulement les artistes ou les français (ben oui, il parait que c’est un sport national chez nous). L’important est de ne pas transformer cette façon de communiquer en HABITUDE PARASITE qui stresse exagérément notre cerveau, acidifie notre appareil digestif, et finit par nous rendre malade.

.

LES INCONVENIENTS :

  • se plaindre développe la frustation, le stress voire la colère.
  • se plaindre fait chuter l’estime de soi, le moral, et peut rendre dépressif.
  • se plaindre fait broyer du noir, engendre un sentiment d’impuissance.
  • se plaindre victimise. Aaaah les fameuses plaintes de l’artiste persécuté, tourmenté, mal-aimé, maudit…
  • se plaindre induit l’auto-apitoiement et développe la passivité.
  • se plaindre isole des autres. Qui aime écouter les lamentations d’un artiste plaintif ?
  • se plaindre continuellement cultive une insatisfaction chronique.
  • se plaindre sur des événements passés, ruminer les mêmes pensées enferme dans un cercle vicieux.
  • se plaindre est non-productif, peut même tout aggraver.
  • se plaindre chasse les sourires et ferme les coeurs.
  • se plaindre déculpe la souffrance émotionnelle et empèche d’évoluer.
  • et surtout se plaindre fait fuir l’inspiration et paralyse tout esprit créatif.

BON A SAVOIR :

  1. Remarquer ce comportement et en prendre conscience permet d’en sortir.
  2. Considérer les difficultés comme des défis à relever, et non comme des injustices ou des malédictions qui s’acharnent sur nous.
  3. Faîtes comme moi, à l’annonce d’une nouvelle ou d’une situation “inattendue, surprenante, complexe, incommodante”. J’inspire profondémment par le nez, je souffle par la bouche. J’évacue toutes les tensions. Je lâche prise, je sors marcher, je m’active … bref, je m’aére l’esprit pour aténuer le bruit mental !

Ma petite voix intérieure me souffle alors que se plaindre bloque mon dynamisme, ma volonté d’agir et n’apporte aucune solution. Et comme le dit si bien Elisabeth Gilbert dans son livre Comme par magie : appréciez l’existence qui s’offre à vous, prenez plaisir à créer, restez enthousiaste, léger, libre et plein d’énergie créatrice.

Du côté de chez vous :

Tu as envie de t’exprimer sur le sujet ? N’hésite pas, l’espace Commentaires, ci-dessous, est fait pour ça.

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

9 Comments

  1. Jimmy P

    18 septembre 2018 at 07:26

    Au lieu de me plaindre, je gueule un bon coup, ça relâche la tension et ça fait un bien fou 🙂

  2. Amylee Paris

    19 septembre 2018 at 07:51

    @Jimmy P: évacuer les tensions, taper dans un oreiller peut faire un bien fou, tu as raison 😉 et après on s’active et on trouve des solutions !

  3. Timothee Rouxel

    20 septembre 2018 at 16:01

    Je te rejoins totalement sur l’état d’esprit majoritairement pessimiste des artistes… c’est dommage. Merci pour les conseils ! J’avais écrit un article sur les critiques sur mon blog, on arrive aux mêmes conclusions : il faut prendre du plaisir dans la création ! Merci encore !

  4. Rocher leroi dany

    17 octobre 2018 at 19:25

    Râler n’est il pas le sport national préféré des français..artistes ou pas ……..je le sais.. je le pratique aussi !!!!! mais promis j’arrête !!!!

  5. Jaoui Ahmed

    18 octobre 2018 at 07:08

    Merci Amylee pour les conseils.Je partage ton point de vue.Pour ma part ,quand je suis dans une situation pareille,je marche et tout rentre dans l’ordre.Merci .Bonne et agréable journée.

  6. Amylee

    18 octobre 2018 at 09:54

    @Timothée R: Je pense qu’on se rejoint sur pas mal de points (niveau état d’esprit) et je dirai même jusqu’à la création car j’adore ton coup de crayon (mais je crois que tu le sais déjà) 🙂

    @Dany RL: Hihi :D, l’essentiel c’est d’en être conscient et surtout de ménager son corps. Râler défoule mais il vaut mieux taper dans un coussin, c’est plus efficace et ça fait transpirer (que du positif).

    @Ahmed J: La marche est une activité physique qui permet d’évacuer de nombreuses tensions, excellente initiative !!!

  7. lassaad

    19 octobre 2018 at 12:12

    pour moi je menfonce a ecouter de la music funky pour se reveiller et de me secouer hhhh il faut bien etre en bonne forme en tant qu’artiste hhh aussi trouver une amie pour boire et manger et faire l’amour aussi oui l’amour ça apaise et donne des inspirations incroyables

  8. Marie

    27 octobre 2018 at 12:12

    Merci Amylee, ton article est arrivé à point nommé quand je commençais à râler et manquer de moral pour mon activité. Du yoga, des soins énergétiques aussi permettent de chasser les idées contre productives, car sans énergie pas de création. Merci de nous régaler avec des billets d’humeur bien sympathiques

  9. Amylee

    31 octobre 2018 at 09:49

    @Lassaad: Mais oui tu as raison car toutes ces activités sont bénéfiques pour le cerveau, ça active les neurotransmetteurs (dopamine, ocytocine, la sérotonine) qui jouent un rôle clef sur l’humeur, la créativité, la motivation…

    @Marie : C’est le cerveau qui gère notre moral. Si on l’active dans le bon sens par le yoga, la méditation, des soins énergétiques, une activité sportive ou les pensées positives, on développe alors un cerveau plus performant et serein. Un cerveau en mode positif (joie de vivre, optimisme) peut augmenter ses performances de 30%.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright Amylee Paris