fbpx

La peinture à l’huile soluble dans l’eau

Rappelez-vous les cours de chimie : « l’huile et l’eau ne se mélangent pas !» Oui mais ça c’était avant… Aujourd’hui par l’intermédiaire de modifications chimiques, les fabricants de peinture sont arrivés à produire des pigments fabuleux, à l’HUILE, pouvant se mélanger à l’eau.

J‘ai voulu découvrir cette nouvelle génération de peinture à huile qui n’a plus peur de l’eau.

J’ai alors testé 2 gammes de peinture : COBRA ( Royal Talens ) et ARTISAN (Winsor & Newton). Je vous propose un petit récapitulatif de leurs principales qualités ainsi que mon choix final.

peinture huile eau winsor newton cobra

COBRA ou ARTISAN, des peintures à l’huile, solubles dans l’eau, qui se ressemblent sur plusieurs points.


1/ Les qualités :

  • Même sensations que l’huile conventionnelle : consistance onctueuse, rigide et grasse.
  • Permet de retravailler et de retoucher les couleurs plus longtemps qu’avec la peinture acrylique.
  • Reste facilement miscible avec les peinture à l’huile (ancienne génération) et les médiums classiques pour l’huile (le mélange devient alors moins soluble dans l’eau).

BON A SAVOIR : Toujours appliquer les couleurs en respectant le principe de gras sur maigre.


2/ Les odeurs :

  • Légère odeur identifiable et semblable à celle qu’on retrouve dans les ateliers d’artistes utilisant la peinture à huile.
  • Absence d’inconfort olfactif que provoquaient l’essence de Térébenthine et le White Spirit utilisés avec la peinture à huile ancienne génération.
  • Reste parfaite pour les personnes intolérantes aux solvants, sensibles aux odeurs ou travaillant dans un atelier fermé.

3/ La palette :

  • Utilisez des petites quantités de couleurs pour éviter le gaspillage.
  • Plus longue conservation des couleurs fraîches sur la palette à cause du temps de séchage plus long.

ASTUCE : Pour conserver un plus longtemps vos couleurs sur la palette, utilisez une Wet Palette.

cobra, royal talens, peinture, huile, eau, diluable

4/ Les supports :

  • Carton épais pour éviter les gondolements
  • Carton entoilé
  • Toile apprêtée sur châssis

5/ Les pinceaux :

  • La soie de porc naturelle n’est pas vraiment adaptée aux huiles solubles dans l’eau préférez donc les poils synthétiques.
  • Couches épaisses et empâtements: travaillez en poils durs ou aux Couteaux à peindre
  • Dégradés et glacis: choisissez les poils souples

BON A SAVOIR : Utilisez de préférence des pinceaux sans jointure au niveau de la virole pour éviter la corrosion de cette dernière.


6/ Les diluants :

  • Le diluant peut être remplacé par de l’eau. L’ajout d’eau ou de médium peut altérer la brillance des couleurs.
  • Pour un mélange homogène : ajoutez l’eau en petites quantités dans vos couleurs.
  • Moins d’eau apporte une meilleure adhérence aux couleurs.

BON A SAVOIR : Les médiums influent sur les caractéristiques de la peinture et sont souvent indispensables pour réaliser un tableau durable.

peinture huile eau artiste

Eau pulvérisée sur peinture fraîche Cobra. La peinture se dissout au contact de l’eau. (Résultats identiques avec la peinture Artisan).

diluants peinture huile eau

ASTUCE : 50% d’eau + 50% d’huile de lin (soluble dans l’eau) pour remplacer le mélange “essence de Térébenthine + huile de lin”. Attention, trop d’huile de lin peut entraîner l’apparition de rides sur la surface de la peinture.


7/ Les vernis :

  • S’utilise pour une meilleure protection de la peinture (protège des souillures et poussières).

BON A SAVOIR : Il est conseillé d’attendre au moins 6 mois avant de vernir une toile terminée.


8/ Le séchage de la peinture :

  • L’épaisseur des couches de peinture a une incidence sur le temps de séchage qui reste néanmoins plus long que celui de la peinture acrylique.
  • Séchage rapide [+/- 2 jrs]: Bleu de Prusse, Terres d’ombre.
  • Séchage moyen [+/- 5 jrs]: Nuances de cadmium, Bleu de phtalocyanine (ton rouge), Verts de phtalocyanine, Terres de Sienne, Outremer, les Ocres, les blancs et les noirs.
  • Séchage lent [+5 jrs]: Cadmiums, Rose permanent Quinacridone, Alizarine cramoisie permanente.

BON A SAVOIR : Pour éviter que l’huile ne jaunisse celle-ci ne doit pas sécher dans l’obscurité ni dans une pièce trop humide.

nettoyage peinture huile eau pinceaux savon artiste peintre

Eau + savon végétal Da Vinci


9/ Le nettoyage du matériel :

  • Entre chaque changement de couleurs, le pinceau se lave facilement dans de l’eau
  • Comme pour l’acrylique utilisez de l’eau + savon pour nettoyer vos pinceaux ou vos mains.

BO A SAVOIR : La peinture sèche reste un peu plus difficile à nettoyer.

peinture huile winsor newton

Eau + peinture à huile traditionnelle sur pincea. Après mélange dans l’eau, le pinceau ressort imbibé de peinture. L’eau du verre est propre.

cobra peinture huile melange eau

Eau + peinture à huile cobra sur pinceau. Après mélange dans l’eau, le pinceau ressort propre. La peinture  est maintenant dans l’eau du verre. (Résultats identiques avec la peinture Artisan).


10/ Mon choix :

  • a) COBRA – Royal Talens

La peinture COBRA proposée par Royal Talens est fabriquée à partir d’huiles modifiées.

La peinture ARTISAN proposée par Winsor & Newton est fabriquée à partir d’huiles modifiées.

Personnellement, je préfère la peinture ARTISAN à la peinture COBRA EXTRA FINE même si la gamme ARTISAN dispose d’une palette couleurs moins large. Je trouve la peinture ARTISAN plus grasse, avec un meilleur glissé et reste plus abordable.

artisan peinture winsor newton huile eau

C’est certain, cette nouvelle génération de peinture facilite le travail des artistes qui peignent à l’huile. Les couleurs sont vraiment belles et brillantes. La texture grasse donne du velours au toucher du pinceau, et le nettoyage du matériel devient un jeu d’enfant. En revanche, pour les artistes qui utilisent l’acrylique plus régulièrement (comme moi) le temps de séchage reste encore un peu long.


11/ Du côté de chez vous

Que pensez-vous des peintures à huile solubles dans l’eau ?

Votre expérience m’intéresse. N’hésitez pas à échanger dans les commentaires prévus à cet effet..


DISCLAIMER : cet article est une collaboration sponsorisée. Je fais partie des artistes référents qui utilisent le matériel proposé par Le Géant Des Beaux-Arts – France et GreatArt – United Kingdom. Vous venez de lire mon article issu de cette collaboration. Au risque de me répéter, sachez que j’apprécie les marques distribuées par ce partenaire depuis des années, et que je suis convaincue de la qualité du matériel destiné aux artistes et aux personnes créatives. Même si cela paraît logique, je précise que je suis LIBRE sur la thématique et le choix des produits mis en avant, LIBRE sur le contenu, LIBRE de donner mon VÉRITABLE avis, et c’est également pour cette raison que ce partenariat est important car je peux donner libre cours à mon imagination et ainsi proposer du contenu frais et de qualité. 



Comments
  • Prunet dit :

    Bonjour,

    Adepte plutôt de l’acrylique, j’ai voulu réessayer cette peinture à l’huile à l’eau sauf que… j’ai complètement oublié le principe du gras sur maigre, j’y suis allée direct… Quel peut être le risque ? Que la peinture ne résiste pas au temps, s’effrite…?
    Merci pour votre réponse.

  • Eiffel dit :

    Bonjour à tous,
    je m’y suis mise aussi cela fait un an à cette peinture miscible à l’eau c’est tellement pratique etc… vous avez déjà tout dit
    cependant j’ai un pb et je ne sais que faire il y a un petit carré soit moitié plein ou plein ou vide sur les tubes et dans certaines marques seulement (cobra) pour signifier qu’elles sont transparentes ou plus ou moins bref dans ce cas je n’arrive pas à peindre sur un fond avec les peintures transparentes et peu de couleurs sont proposées dans les magasins ou manquantes peut-être pour avoir des couleurs opaques…
    comment faites vous ? j’étais prête à laisser tomber pour revenir à l’huile classique mais j’ai lu que l’un d’entre vous a mélangé avec des huiles je ne le pensais pas possible par contre j’ai fait des fonds acrylique en dessous et cela fonctionne bien…
    sinon merci pour ces échanges que je trouve très instructifs pour moi.
    eiffel

  • Nalbanti Georges dit :

    Bonjour, j’utilise la peinture à l’huile miscible à l’eau.
    Je trouve positif la non utilisation de produits toxiques additionnels.
    J’aime cette pâte qui laisse du temps de travail très supérieur à l’Acrylique.
    J’apprécie la liaison avec l’huile traditionnelle.
    A égalité j’utilise Artisan ‘Windsor & Newton), Georgian miscible (Daler Rownay ), la pâte est agréable a travailler.
    Accessoirement j’utilise Cobra (Tallens), je n’aime pas la pâte que je juge trop mole.
    J’ai essayer Berliner (Lucas) qui peut convenir, mais dont la diffusion est plus confidentielle.
    Mon souhait serait que Sennelier , Pebeo, Lefranc Bourgeois, proposent ce produit, en France on est long à la détente.
    Cordialement, G. N.

  • Pan dit :

    bonjour ,j’utilise la peinture huile à l’eau pour du néo impressionnisme , j’apprécie son séchage assez lent ,et les mêmes qualités que l’huile en généralité
    J’ai essayé trois marques différentes : la lukas berlin arrive très largement en tête avec des couleurs très brillantes de temps en temps un medium pour diluer ou une gouttellete d’eau . je dépose un point pur sur la toile , avec la berlin j ‘ai l impression de déposer des perles de couleurs ce qui rend très jouissif le travail
    en deuxième artisan qui savére bonne , et la bonne dernière la cobra
    en ouvrant des tubes neufs , un liquide s’étale sur la palette et pas qu’un peu , j’ai utilisé quelques couleurs d’essai mais pas toutes , bref fini l aventure pour moi avec la cobra
    enfin un reproche pour la berlin une offre peu pléthoriques de couleurs, car j’ai peu de temps a faire mes couleurs perso , le divisionnisme me demande énormément de temps , cordialement Pan

  • cambours dit :

    bonjour a vous..cela fait plusieurs années que je me sers de la gamme cobra…en epaisseur..au couteau ou pinceau…là j’aimerais travailler sur plusieurs couches de glacis travailler plus en légèreté…vaut-il mieux utiliser “le médium à glacis” de cobra que je trouve un peu “collant” ou utiliser eau+ huile de lin??? et comment connaitre l’art de faire des glacis?
    avec mes remerciements

  • Cris dit :

    Bonjour, j’ai découvert ce nouveau procédé il y a 3 ans. Et depuis j’utilise 3 marques, Cobra , Artisan, Lukas essentiellement avec du médium et de l’huile de lin. La 1ere couche l’utilisant pure. Ce fut une révolution, moi qui ne fait que des marines. Elles sont parfaites pour peindre la profondeur et la transparence de l’eau. A ne pas négliger, le médium à glacis de Cobra qui s’utilise à la fin et qui laisse un brillant fabuleux tel un tableau de maître.

  • Juliette dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous me dire s’il est possible de mélanger la gamme Artisan avec la Cobra? En effet j’ai acheté la gamme Artisan qui me convient parfaitement mais j’ai récemment découvert que la Cobra faisait la couleur or et argent…
    Puis-je associer les deux sans problème?
    bien à vous,
    Merci de votre attention

  • Amylee dit :

    @Lydie: Pour ce type de peinture Georgian, il vaut mieux utiliser un vernis pour l’huile.

  • Lydie dit :

    Bonjour,

    Je réalise des peintures diluables à l’eau qui sont maintenant sèches . Je fais une exposition debut Juin et j’aimerai les vernir .

    Mon huile à l’eau est de la marque Georgian (daler rowney) quel vernis puis je utiliser? Est-il possible d’utiliser un vernis pour acrylique ou un vernis pour huile?

    En esperant avoir une reponse rapide de votre part…..

  • Amylee dit :

    @Claudia : Personnellement je n’en utilise pas mais je pense que le vernis à retoucher peut fonctionner avec les peintures diluables à l’eau. Je te conseille de faire un test avant dans un coin.

  • Claudia dit :

    Bonjour,

    Tombée par hasard sur votre blog en cherchant un renseignement sur les huiles diluables à l’eau.
    Je travaille depuis un peu plus d’un an avec la marque “GORGIAN diluable à l’eau” j’en suis très satisfaite.

    Je souhaiterais vous poser une petite question et vous en remercie d’avance.

    Dans ces gammes à l’huile diluables à l’eau, font-ils des vernis à retoucher, spécifiques pour ce genre de peinture ? ou peut-on se servir du vernis à retoucher classique ?

    De nouveau merci d’avance de votre réponse.

  • Amylee dit :

    @PapyNöel : Ton témoignage est un superbe cadeau collectif, merci beaucoup. Il va être utile à plusieurs d’entre nous, je n’en doute pas. C’est Noël avant l’heure, on dirait 😉 Merci beaucoup

  • papynoël dit :

    Tombé par hasard sur ce blog, j’y apporte ma modeste contribution.

    Après plusieurs années en acrylique et aquarelle, je suis revenu à l’huile, n’ayant pas trouvé dans l’acrylique la même souplese que dans l’huile, ne possédant pas d’atelier, l’avènement des sans odeurs m’ont fait de nouveau franchir le pas.

    Travaillant avec la marque Daler Rowney (Georgian dilluable à l’eau) depuis un an déjà, j’apprécie cette gamme très marquée en pigment dont les divers produits accompagnant sont très efficaces, tant pour le séchage rapide que pour le ralentissement de celui-ci, les médiume sont également très efficaces pour les glacis et autres mélanges délicats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Copyright Amylee Paris