Matériel Création

Peinture acrylique : 20 astuces utiles aux artistes

By  | 

Aaaaah les habitudes ou les petits secrets d’atelier que les artistes connaissent ou pratiquent pour se faciliter le travail devant le chevalet.  Des gestes qu’on apprend en côtoyant des artistes peintres ou des plasticiens lors de portes ouvertes d’ateliers, de vernissages ou autour d’un café. Des échanges magiques et tellement enrichissants !

Voici donc la liste des 20 astuces à connaître. Elles vous aideront à pratiquer la peinture acrylique en toute simplicité.

Très bonne lecture…

.

kiraz-peintre

Illustration de Kiraz

* * * * *

Astuce n°1 : Conserver les couleurs

Pour travailler ses couleurs, l’artiste utilise fréquemment des palettes plates (en bois ou en plastique) mais il est aussi très courant et avantageux d’utiliser des pots munis d’un couvercle. Les petits pots en verre de confiture sont super avec leur couvercle à visser !

BON A SAVOIR : Le papier d’aluminium ou le film étirable (avec un peu d’adhésif ou de l’élastique pour maintenir le tout) peut aussi remplacer les couvercles des pots en verre.

*

Astuce n°2 : Conserver la palette propre

Si comme moi, vous n’aimez pas les palettes surchargées de couleurs, je vous invite à recouvrir votre palette d’un film transparent alimentaire ou de la glisser dans une pochette plastique transparente (celle utilisée pour les classeurs). Ainsi quand la palette est trop chargée, il suffit simplement d’ôter le plastique et d’en remettre un autre. Et hop, vous voilà en présence d’une palette comme neuve !

BON A SAVOIR : vous n’êtes pas obligé(e) d’acheter une palette ovoïde, certains objets recyclés peuvent aussi très bien faire l’affaire : un petit plateau en PVC, une ardoise scolaire usagée, un vieux calendrier de banque en carton très épais, une épaisse couverture de classeur, une planche fine de contreplaqué ou de MDF.

*

Astuce n°3 : Ralentir le séchage des couleurs

Entre 2 utilisations, pour éviter que la peinture ou le mélange acrylique ne sèche trop rapidement dans un pot, ajoutez un peu d’eau avant de bien refermer le tout.

BON A SAVOIR : Si vous voulez ralentir le processus de séchage de vos peintures acryliques sur vos palettes, utiliser un auxiliaire comme un « retardateur » ou tout simplement vaporisez régulièrement d’une fine brume d’eau afin de conserver l’humidité.

*

Astuce n°4 : Conserver le manche des pinceaux

Durant le processus de création et pour éviter de trop souiller le manche de vos pinceaux, enroulez un morceau de ruban adhésif autour du manche (juste après la virole et sur les ¾ du bois). Après utilisation, vous n’aurez plus qu’à retirer le ruban pour retrouver un manche tout propre.

BON A SAVOIR : Le masquing tape laisse une surface moins collante qu’un ruban adhésif ordinaire (transparent) cependant s’il reste des petits résidus de colle, utilisez alors un sèche-cheveux pour la faire fondre. La colle s’enlèvera facilement avec les doigts.

*

Astuce n°5 : Les bons gestes avec les pinceaux

A l’aide d’un vieux chiffon ou d’un papier absorbant essuyez vos pinceaux régulièrement entre chaque rinçage et toujours dans le sens des poils. Cette opération empêche les gouttes d’eau de descendre et de stocker des résidus de peinture dans la virole.

Une fois le pinceau bien sec, rangez-le dans un pot prévu à cet effet, la tête orientée vers le haut comme une fleur.

BON A SAVOIR : On peut réaliser de super présentoirs à pinceaux avec des pots, des vases remplis de sable coloré ou de microbilles en verre, avec une rangée de bouteilles en plastique coupées et maintenues par des pinces métalliques, ou avec du grillage treillis plié sous forme de boîte.

*

Astuce n°6 : Sécher les pinceaux

Faîtes sécher les pinceaux toujours tête en bas ou à l’horizontal sur un tissu ou un papier absorbant. Le séchage en position verticale (dans un pot par exemple) fait descendre les résidus de peinture et l’eau vers la virole. Avec le temps et la répétition cela provoque le gonflement du manche en bois et l’écartement des poils.

BON A SAVOIR : Un accessoire à avoir dans tous les ateliers… Récupérez une aile d’un vieux séchoir à linges. Sa structure recouverte de PVC blanc ne rouille pas. A l’aide d’une petite pince métallique suspendez les pinceaux tête vers le bas.

*

Astuce n°7 : Reconstituer la pointe du pinceau

Après nettoyage et essorage avec du papier absorbant, imbibez les poils d’une goutte d’huile végétale puis lissez-les et glissez la tête du pinceau dans un cône en papier bien serré et pointu (maintenu par du ruban adhésif).

Fantastique, le lendemain vous retrouvez un pinceau en pleine forme, aux poils soyeux, souples et muni d’une belle pointe effilée.

BON A SAVOIR : N’oubliez pas de chouchouter vos pinceaux si vous envisagez de les conserver longtemps !

quino-pintor

Illustration Quino

* * * * *

Astuce n°8 : Apprêter la toile brute

Si l’on ne prend pas le soin de mettre une sous-couche (Gesso ou enduit universel) avant l’application des couleurs acryliques sur de la toile brute, non-préparée, la peinture risque de mal adhérer au support ou d’être absorbée par les fibres de la toile.

BON A SAVOIR : les peintures sans sous-couche vieillissent très mal et ont tendance à se craqueler avec le temps. Le Gesso s’applique directement. Il n’est donc pas nécessaire de rajouter de l’eau, sauf si vous cherchez des effets particuliers ou des craquelures. Généralement les châssis entoilés disponibles en magasins sont déjà enduits de plusieurs couches d’apprêt. Ils sont donc prêts-à-peindre !

*

Astuce n°9 : Créer des opacités différentes

Si la peinture acrylique opaque est appliquée (directement sortie du tube) ou mélangée avec du blanc de titane, toutes les couleurs restent opaques (contrairement à la peinture acrylique transparente).

En revanche si la peinture acrylique opaque est diluée dans de l’eau, les couleurs seront alors plus ou moins transparentes et peuvent être utilisées comme dans l’aquarelle ou l’aérographe.

BON A SAVOIR : Bien lire les annotations avant d’acheter une couleur acrylique. L’opacité, la semi-transparence et la transparence d’une couleur sont toujours indiquées sur le côté du tube.

*

Astuce n°10 : Doser l’eau 

Pour éviter que votre peinture acrylique ne perde ses propriétés premières et qu’elle donne une surface poudreuse ou craquelée au séchage, je vous conseille de diminuer le dosage de l’eau. L’eau allonge le liant acrylique qui ne peut alors plus fixer correctement le pigment sur la surface à peindre.

BON A SAVOIR : Vous obtiendrez davantage de résultats si vous utilisez des médiums acryliques au lieu de l’eau.

*

Astuce n°11 : Appliquer un lavis

Il s’agit de superposer une teinte transparente sur une teinte existante absolument sèche. L’objectif est de créer un voile coloré, un filtre teinté sans pour autant modifier ni recouvrir complètement la couleur servant de base. La fonction d’un lavis est de laisser deviner la couleur du dessous.

BON A SAVOIR : On peut procéder de 2 façons. En diluant la couleur avec de l’eau ou avec un médium.

*

Astuce n°12 : Créer avec des textures

Les peintures acryliques se travaillent très bien avec l’ajout de textures. Le fait d’associer des gels comportant du sable ou des microbilles transforme l’aspect de la peinture et permet diverses fantaisies les plus variées.

BON A SAVOIR : En séchant les gels deviennent transparents, ils n’atténuent donc pas les teintes avec lesquelles ils sont mélangés.

*

Astuce n°13 : Apporter du relief

Mélanger les couleurs acryliques à du Modeling Paste (pâte pour structures) consiste à donner plus de corps, de gonflant, de maintien à la peinture pour travailler plus facilement les mouvements de matière, les reliefs 3D.

Utilisez divers instruments pour créer des effets différents : un colour shaper, un peigne, une fourchette, un couteau à peindre permettent les variations de sillons, les écartements, les tourbillons, et toutes les surépaisseurs appliquées sur la toile.

BON A SAVOIR : Pour les mélanges de couleurs avec le Modeling Paste, toujours faire des essais avant d’appliquer sur la toile. Le mélange du Modeling Paste aux couleurs sorties du tube donne des teintes plus atténuées, blanchies.

*

Astuce n°14 : Appliquer des filets en relief

Inspirée de la poche à douille du pâtissier, la technique consiste à appliquer sur votre toile de la couleur mélangée à de la pâte (type Modeling Paste) au moyen d’un embout conique en forme de fleur, triangle, etc. La poche peut être préalablement fabriquée avec une feuille de papier calque, un sachet en plastique souple ou des poches jetables utilisées en cuisine.

BON A SAVOIR : Il faut une certaine dextérité mais cette astuce permet de faire ressortir les contours des formes, d’ajouter des textures aux aplats de couleur, de tracer des lignes épaisses ou de créer des effets 3D.

*

Astuce n°15 : Réaliser des lignes droites sur toile

Très utile pour réaliser des lignes droites ou des angles droits, le ruban adhésif de masquage peut être mis sur la toile et retiré sans endommager la peinture acrylique sèche du dessous. Une nette préférence pour le ruban de masquage vert « Frogtape », il est de loin le meilleur pour les tracés nets sans bavure.

BON A SAVOIR : Assurez-vous tout de même que les bords des bandes soient fermement collés sur la toile tout en évitant les couches épaisses sur le ruban.

creatividad-quino-artistaN’est-ce pas incroyable tout ce que peut contenir un crayon ?” – Illustration Quino

* * * * *

Astuce n°16 : Coller des matières

On peut coller de nombreuses choses avec la peinture acrylique. À condition que la couche de peinture soit suffisamment épaisse et que l’élément à maintenir ne soit pas trop lourd.

BON A SAVOIR : Les peintures acryliques permettent de fixer le papier, le tissu, les fils, les perles, le sable, et toute autre petite matière sur une surface à peindre.

*

Astuce n°17 : Redonner vie à un pinceau

Une astuce qui me vient d’un professeur d’Arts Plastiques. Pour nettoyer un pinceau contenant de la peinture séchée, faîtes bouillir du vinaigre blanc et de la poudre de bicarbonate de soude. Versez le mélange tiède dans un bocal et trempez seulement la pointe du pinceau.

Une fois les poils bien ramollis, nettoyez-les avec du savon de Marseille et passez-les sous l’eau tiède. Après ce petit « toilettage », les poils du pinceau devraient retrouver une seconde jeunesse.

On peut également utiliser des nettoyants liquides pour pinceaux disponibles en commerces. Faîtes tremper le pinceau pendant 30 minutes, puis nettoyez-le avec de l’eau et du savon de Marseille (ou du savon d’artiste). Recommencez l’opération si besoin.

BON A SAVOIR : Ne jamais laver les pinceaux avec de l’eau bouillante ou un détergent trop fort (ex : liquide vaisselle) car il assèche les poils qui deviennent alors très cassants. Privilégiez les nettoyants doux et écologiques.

*

Astuce n°18 : Enlever l’acrylique sur les mains

Pour éviter les produits agressifs, je vous conseille de frotter vos mains avec de l’huile végétale mélangée à du bicarbonate de soude en poudre. Par son abrasion douce et son pouvoir détergent, le bicarbonate vient à bout des tâches de peinture les plus tenaces. Puis, à l’aide de vieux chiffons essuyez vos mains (la peinture s’enlève facilement). Savonnez au savon de Marseille en lavant abondamment à l’eau tiède.

BON A SAVOIR : N’oubliez pas d’hydrater vos mains après chaque séance de peinture. Les crèmes végétales au beurre de karité, noix de macadamia ou d’amande douce sont à avoir à portée de main à l’atelier. Les artistes peintres ont droit, eux aussi, aux belles mains douces et jeunes !

*

Astuce n°19 : Nettoyer la buse des bombes aérosols

Il est important de nettoyer la buse de projection d’une bombe de peinture aérosol après chaque utilisation. Un nettoyage primordial pour éviter qu’elle ne se bouche.

BON A SAVOIR : Retournez la bombe en pulvérisant un peu de peinture sur un carton jusqu’à ce que le nuage gazeux ne soit plus coloré. Voilà, la buse est nettoyée !

*

Astuce n°20 : Utiliser du matériel de qualité

Il est important d’investir dans du matériel de qualité lorsque l’on souhaite se lancer dans la peinture acrylique (ou tout type de peinture) surtout si on envisage de travailler avec des galeries et de vendre ses œuvres.

Évitez les magasins « Fourre-tout » non spécialisés qui proposent du matériel Beaux-Arts à des prix attractifs. Il est vrai c’est terriblement tentant mais avec le temps, j’ai pu vérifier les mauvais côtés de ces « bonnes affaires ».

Les couleurs se mélangent difficilement entre elles, les teintes virent, se craquellent au séchage, la virole se détache du manche du pinceau, les poils tombent, les châssis entoilés sont tellement peu solides que sous l’effet du temps ils se voilent.

BON A SAVOIR : Le matériel « bon marché » est souvent destiné à des artistes en culottes courtes et pas vraiment aux artistes souhaitant se professionnaliser.

.

A SUIVRE : 

Si vous aussi, vous avez des trucs et astuces à faire découvrir, et je suis certaine que vous en avez, n’hésitez pas à faire parler votre plume (ou vos doigts sur le clavier).

Mieux vaut les partager, et enrichir cet article de commentaires ci-dessous.

.

Réussir sa vie d’Artiste Peintre – Besoin d’Aide ?

Passion, Pratique, Persévérance, Personnalité, Partage : les 5 Pouvoirs utilisés dans cet article! Si ce dernier t'a plu, n'hésite pas à partager le lien à ton entourage.

96 Comments

  1. Amylee

    11 juin 2018 at 15:49

    @Hyldegarde : Quand tu dis “saturé”, tu entends couleurs opaques ou couleurs vives car parfois ce mot est utilisé un peu dans le mauvais sens. La définition de saturée est couleur pure, sans mélange de blanc. Est-ce que c’est ce que tu cherches comme couleurs. Le fait que tu me parles d’époxy, me pousse à comprendre couleurs opaques, c’est pour cela que je suis dans le flou. Peux-tu m’en dire plus? Merci 😀

  2. Hyldegarde

    12 juin 2018 at 13:02

    Bonjour, quand je dis saturé je parle d’un point de vue colorimétrique, c’est à dire des couleurs vives et intances.
    Elles doivent aussi être opaque à la base (je diluerai au besoin).
    Par exemple, le rouge de cadmium correspond plus à mes besoins que le rouge magenta classique.

    Voila, si vous connaissez des marques d’acryliques de qualité qui sont plus intenses que la moyenne, je suis preneur !
    Je pensais acheter des acryliques de la marque Liquitex.

  3. Amylee

    13 juin 2018 at 10:10

    @Hyldegarde : Perso, je trouve les couleurs assez vives chez Sennelier, Old Holland mais aussi chez Amsterdam, pébéo Mat pub, peinture flashe lefranc bourgeois 🙂 De toutes façons dans toutes les marques tu peux trouver ton bonheur 🙂

  4. Hyldegarde

    14 juin 2018 at 20:58

    Merci pour vos conseils ! je vais regarder le nuancier de ces marques.

  5. Hyldegarde

    17 juin 2018 at 01:40

    Bonjour Amylee, après m’être renseigné sur les marques que vous m’avez suggéré, mon choix se porterai sur les acryliques Sennelier.
    J’ai lu les deux articles que vous avez fait sur leurs gammes Extra-Fine & Abstract et j’ai une question.
    Le prix de la gamme Abstract étant plus bas que leur acrylique Extra-Fine, avez vous trouvez une différence de qualité entre ces 2 acryliques ?

  6. Amylee

    17 juin 2018 at 11:47

    @Hyldegarde: C’est surtout au niveau de la consistance de la peinture. Je trouve que la sennelier extra fine a plus de corps. Pour travailler au couteau ou les empatements, c’est parfait. L’abstract (plus souple, plus légère) est très bien pour les grandes surfaces, les fonds.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.