fbpx

Crypto Art | Artistes & NFT

Les confinements et la fermeture des espaces culturels ont poussé les artistes à penser et à créer autrement. De nombreuses initiatives commencent à émerger et constituent aujourd’hui une alternative à l’adaptation des acteurs du milieu de l’art.

Face aux opportunités technologiques, 2 artistes du Cantal, Amylee Paris et Renate Vieillescaze mutualisent leurs talents pour lancer en mai 2021 une toute nouvelle collection d’œuvres d’art numériques et originales dans la blockchain.

Coup de projecteur sur deux NFT-artistes. Amylee (Artiste Peintre) et Renate (Graphiste Motion Designer) détaillent leur projet dans une interview exclusive.

Amylee Paris (Artiste Peintre) et Renate Vieillescaze (Graphiste Motion Designer)


Le monde de l’art en 2021

Le début d’année 2021 a connu une nouvelle tendance dans le monde de l’art. Les multiples confinements et le télétravail ont poussé les artistes à penser et agir autrement pour contrebalancer les fermetures des galeries, des foires et des salons d’art, mais surtout pour trouver des solutions au manque de ventes d’œuvres.

De nombreux artistes ne se sont pas laissés abattre par la crise, et ont alors rejoint des concepts divers pour exprimer leur créativité. En 2020, on a pu voir fleurir des concepts comme le Getty Museum Challenge, le Art Expo Challenge ou des mouvements de solidarité avec Artist Support Pledge ou Les Amis des Artistes. Internet est devenu un espace numérique révélateur d’opportunités, de renouveau et de visibilité, et il est même encore plus puissant qu’avant.


Blockchain, NFT Quésako ?

Si vous suivez les actualités du monde de l’art, vous avez certainement dû voir passer des informations sur les blockchains, les NFT, le Crypto Art. Dans une société de plus en plus connectée aux écrans, il est difficile d’ignorer ces évolutions technologiques qui mettent de plus en plus en avant les jeux vidéo, le sport et l’art.

  • BON À SAVOIR: la blockchain est une technologie cryptée et infalsifiable de la chaîne de bloc qui permet la circulation des cryptomonnaies depuis des années.

Les trois lettres « NFT » [Non Fongible Token] ont pris d’assaut le monde numérique et le monde de l’art depuis janvier 2021. Un phénomène qui intriguent vivement autant les galeristes, les investisseurs, les producteurs que les artistes. Certains estiment même que les NFT pourraient bien représenter l’avenir des créateurs.

Le point intéressant à retenir avec les NFT, c’est que les artistes y sont libres dans la forme et le fond, et que leurs créations numériques auront la même qualité de rareté qu’une œuvre d’art créée à la main. Et le plus fou, c’est que l’œuvre conserve une visibilité infinie.

  • BON À SAVOIR: le NFT (appelé aussi nifty par les connaisseurs) est un jeton numérique non fongible associé à un objet numérique, une image, un clip, un article de presse qui a la particularité de fonctionner comme un certificat d’authenticité numérique universel.

L’artiste et le crypto art

Avec les NFT, le créateur, l’artiste a possibilité de présenter aux enchères différents types de créations via des plateformes spécifiques. On trouve alors sur Foundation, SuperRare, OpenSea, MakersPlace des œuvres musicales, des photos, des images animées, des courtes vidéos, des gifs et même des tweets.

La richesse d’un NFT repose d’ailleurs sur son certificat qui comporte plusieurs informations : traçabilité de l’auteur, caractéristiques de l’œuvre et tout l’historique des transactions effectuées entre les différents propriétaires, le tout archivé dans la blockchain.

La dimension artistique reste de mise dans les NFT et sa valeur va dépendre de l’artiste, de la rareté de l’œuvre, du nombre d’exemplaires publiés, de sa création et de l’appréciation du public. Le concept de non-fongibilité rend l’œuvre authentique mais non physique. Le but des NFT est de devenir propriétaire d’une œuvre, comme si un artiste vous donnait ses droits de diffusion, mais sa création reste gravée à son nom. Au final, c’est le portefeuille numérique (wallet) du collectionneur qui stocke le NFT acheté et certifie qu’il en est le seul à y avoir accès.


Le Crypto Art en 2021

Quelques événements marquant extrait du monde de l’art.

  • Mars : une œuvre numérique de l’artiste Beeple a été vendue plusieurs millions de dollars chez Christie’s.
  • Avril : Kamel Mennour lance sa première exposition NFT avec le collectif Obvious.
  • Superchief Gallery ouvre à Union Square (New York) son premier showroom consacré au crypto-art et au NFT. De multiples écrans 4K exposent près de 300 artistes.
  • Galerie Ucca Lab présente « Virtual Niche », la 1ère exposition multi artistes de Crypto Art du 26 mars au 4 avril 2021 à PEKIN (Chine).
  • Takashi Murakami, Damien Hirst, Shepard Fairey jouent également des NFT en proposant une œuvre aux enchères dans ce nouvel écosystème artistique et numérique.
  • Pokemon, le jeu vidéo, remporte un immense succès car chaque monstre de poche a déjà ses particularités et possède donc un certificat de propriété qui le rend unique.

Nouvelle Collection  CRYPTO ART

Les artistes Amylee et Renate présentent la nouvelle collection CRYPTO ART “New Field of Thoughts”.

Le monde actuel a besoin de s’émerveiller, de voir de la créativité en ébullition, de s’ouvrir à d’autres formes d’expressions poétiques. La numérisation d’oeuvres d’art au format NFT “Non-Fungible Token” répond aux nouvelles attentes des collectionneurs d’art et vient enrichir l’expérience artistique.

Depuis le 3 mai 2021, la collection d’Amylee et Renate intitulée “New Field of Thoughts” (Nouveau Champ de Pensées) regroupe plusieurs oeuvres numériques en ligne, des portraits animés sur fonds fleuris. A la manière d’un haïku, l’oeuvre capture un instant suspendu et furtif pour installer l’e-motion dans l’éternité et déclencher l’émerveillement.

En 2021 et plus qu’avant, l’art s’invite dans les nouvelles technologies, pour sublimer encore plus l’univers des artistes. Nous sommes face à un tournant artistique, à un stade où les pigments se mélangent aux pixels et aux animations.

Pour exposer leurs oeuvres, les deux artistes ont opté pour les plateformes Kalamint et Hic et Nunc. Un choix réfléchi et éco-responsable qui permet de réduire l’empreinte carbone de la blockchain.


Les Galeries en ligne

Retrouvez la collection «New Field of Thoughts» sur :

Voir NFT sur Hic et Nunc

Voir NFT sur Kalamint

BON A SAVOIR : Tous les mois de nouvelles oeuvres NFT disponibles depuis les plateformes Hic et Nunc ou Kalamint.


INTERVIEW Amylee Paris & Renate Vieillescaze

Lancement d’une toute nouvelle collection artistique intitulée NEW FIELD of THOUGHTS, des œuvres d’art numériques réalisées à 4 mains à partir des tableaux de l’artiste peintre Amylee. Découvrez les origines du projet grâce à l’interview exclusive ci-dessous.

Pourquoi créer des NFT à partir de tableaux d’artiste ?

Amylee – Un professionnel qui réussit se distingue par sa vision et son adaptabilité face aux changements et le milieu de l’art n’y échappe pas non plus. Je suis de nature curieuse et aventurière quand il s’agit d’implication professionnelle. Lors de mes vernissages, on m’a souvent suggéré d’animer mes tableaux (avec les oiseaux, les papillons et les fleurs qui semblent flotter au-devant de mes toiles). Alors, pourquoi pas ? Je trouve que mon art s’y prête plutôt bien. L’animation donne davantage de profondeur et de poésie à la composition picturale. Et puis aussi, j’avais envie de tester quelque chose de nouveau avec mon art. Je suis à l’aise avec l’infographie, mais pas avec l’animation. L’idée d’une collaboration avec Renate était une belle opportunité.


Peux-tu présenter ton parcours Renate ?

Renate – Je suis graphic designer et motion designer. Depuis mes études de graphiste à l’académie des arts visuels de Rotterdam en 1995, je m’intéresse à l’animation. Donner de petits mouvements à un personnage, du pep’s, du fun ou encore expliquer visuellement, donner du feedback à l’utilisateur. Les mouvements dans des tableaux classiques, c’est nouveau, et c’est plutôt lié à l’art numérique : cela permet d’élargir le monde et d’enrichir l’esprit du tableau.

Je considère que c’est un art en soit de ne pas exagérer, rester très subtil en respectant l’œuvre. Mon challenge, et ma passion, sont justement la simplicité et la subtilité.

Renate Vieillescaze dans son studio de création


Qu’est-ce qu’il t’a attiré dans les tableaux d’Amylee ?

Renate – Non mais, vous avez regardé les tableaux ? (rires). Amylee crée des mondes féériques vraiment riches en détails, sur un ton résolument moderne, cela est très inspirant. Il y a beaucoup d’opportunités de créer des animations ou des effets. On pourrait passer des mois à tout découper en éléments séparés. Son effet “presque-pointillisme” peut être un challenge à découper pour moi mais cela en vaut vraiment la peine.


Comment a commencé l’aventure NFT pour vous deux ?

Amylee – Comme dans tout projet innovant, c’est souvent la rencontre de deux cerveaux qui enclenche le processus. J’ai eu la chance de croiser sur mon chemin, la designer graphique hollandaise Renate Vieillescaze, fondatrice du studio W6Design. L’idée a germé subitement à la vue de nos travaux respectifs. Nous résidons toutes les deux dans le Cantal, on est presque voisines ! Renate a de multiples compétences. En plus de travailler finement la céramique, elle crée aussi des images numériques avec la 3D ou le Motion Design. Nous avons échangé à plusieurs reprises sur un projet artistique et Renate a fait quelques essais d’animations à partir de mes tableaux.

Renate – Mon mari, Serge, est mon détecteur d’innovation. Il fait beaucoup de veille technologique et étant déjà dans le monde de la cryptomonnaie depuis 2017, il m’a parlé de ce nouveau mouvement de fond arrivant et lié, entre autres, à l’art. Globalement, Internet s’attaque à l’industrie de l’art et comme toutes les industries touchées par Internet depuis 20 ans, il faut s’attendre à de grands remous. Plus précisément, c’est avec l’art numérique que cela a grandi et explosé, je m’y suis donc intéressé et commencé à travailler quelques projets non publiés. Avec la rencontre d’Amylee, cela donne une matière incroyable pour mettre en place un « vrai » projet de collection numérique NFT à long terme avec une vraie collaboration artistique. Tout ceci n’est encore qu’une expérience mais dans tous les cas, c’est déjà un succès artistique et amical.

Voir Collection New Field of Thoughts


L’atelier de peinture d’Amylee

Quelle a été ta principale difficulté dans le NFT en tant qu’artiste ?

Amylee – Je dirais de comprendre le monde de la cryptomonnaie, les enjeux et les implications, de se documenter et d’approfondir le sujet. J’ai lu des articles et j’ai regardé beaucoup de webinaires avec Gilles pour nous former et nous informer. Finalement, les artistes qui proposent leurs œuvres prennent beaucoup moins de risques que les collectionneurs. La mise en ligne d’un NFT sur une plateforme a un coût, mais on peut voir le même type de pratique sur des plateformes comme Etsy.

Renate – Artistiquement, j’étais prête car travaillant principalement avec des outils numériques, je me trouvais à la bonne place en motion design. La difficulté pour moi vient plus de la création et de l’animation d’une communauté numérique autour d’un vrai projet artistique.

Le monde des NFT par exemple évolue principalement sur le réseau Twitter.

Encore une fois, avec Amylee et Gilles qui sont super actifs et pro sur la création et l’animation de réseaux sociaux, nous avons toutes les cartes en main !


Quelles œuvres sont proposées en NFT ?

Amylee – Avec Renate, nous avons sélectionné plusieurs tableaux. Ce sont majoritairement des portraits. Tous présentent des animations qui donnent une autre dimension à la composition 2D originelle. Les tableaux seront dévoilés à des dates précises. Je mettrais plus d’informations sur ce blog et les réseaux sociaux très prochainement.


Du pigment au pixel

Quelles sont les 3 choses à savoir sur les NFT lorsque l’on est artiste ?

Amylee –

  1. Les ventes des œuvres se font au même titre que celles des œuvres physiques, excepté que les auteurs perçoivent également des royalties sur les reventes de leurs NFT.
  2. Les NFT offrent aux artistes une solution pour présenter et vendre leur art sans avoir besoin d’imprimer.
  3. Les artistes peuvent atteindre une grande communauté internationale d’acheteurs diversifiés, une communauté qui aime investir sur un artiste et revendre.

Renate –

  1. L’animation n’est pas nécessaire mais ajoute énormément à la visibilité sur les plateformes.
  2. Il est important de bien penser en amont et bien choisir sa plate-forme et le réseau (la chaîne) où vont se trouver les NFT.
  3. Animer le réseau, animer le réseau, animer le réseau ! Votre œuvre simplement déposée sur une plateforme revient à la poser dans votre grenier et attendre que les passants s’arrêtent d’eux-mêmes pour venir l’admirer !

Où peut-voir cette première collection NFT ?

Amylee/Renate – Différentes plateformes présentent des œuvres d’artistes : SuperRare, Foundation, Opensea, Makersplace.

Les tableaux NFT d’Amylee et de Renate sont accessibles depuis les plateformes hic et nunc, mais aussi Kalamint sur ces liens :

Voir NFT Amylee/Renate


Comment vendre une œuvre NFT quand on est artiste ?

Amylee/Renate – Sur des plateformes dédiées à l’art, les artistes mettent leurs œuvres aux enchères. Les œuvres ainsi proposées s’évaluent à quelques dizaines d’euros en prix de départ et leurs prix peuvent très vite monter. Avec les NFT, tout est accessible et transparent, on peut donc voir l’évolution de certains artistes et l’intérêt que portent les collectionneurs pour certaines œuvres.


Quelles sont les crypto monnaies utilisées pour l’achat d’œuvres NFTs ?

Amylee/Renate – Les cryptomonnaies les plus utilisées pour acheter des œuvres d’art sont actuellement l’Ethereum, mais nous avons décidé d’être sur des plateformes utilisant le Tezos (), une nouvelle cryptomonnaie beaucoup plus écologique et verte, moins polluante et moins énergivore. Les devises monétaires comme l’euro ou le dollar, appelées devises fiat, ne sont pas utilisées sur ces plateformes.


Avez-vous des attentes particulières autour de ce projet ?

Amylee – Des attentes particulières ? C’est tellement flou et impalpable tout ça ! Je suis déjà très contente de tenter l’aventure avec une femme artiste, car tout ce monde crypté semble bien masculin. J’aime assez le défi à relever. Après, je garde les pieds sur terre, c’est une première expérience et on est au démarrage du projet. Si l’événement nous rapporte de la visibilité, tant mieux. Si les ventes suivent, on s’invitera au restaurant pour fêter ça ! Ou alors Renate me fera ses super bonnes crêpes à la hollandaise et j’amènerai de mon côté le champagne.

Renate – Je suis encore dans la découverte du monde des NFT et souvent surprise par le prix que les gens paient pour des tableaux qui n’ont à mon avis pas de profondeur/concept mais Who am I to judge ? Je pense sincèrement que ce projet sera une réussite. Nous sommes avec Amylee en plein dans le sujet. Il ne reste plus qu’à attendre les premières réactions et ventes.


A propos des artistes

Amylee Paris – Artiste peintre depuis 2008. Ses floraisons abstraites et ses portraits colorés sont représentés à l’international dans plusieurs galeries d’art (Suisse, Angleterre, Autriche, Espagne).

 

Renate Vieillescaze – Graphiste Motion Designer hollandaise installée à Maurs la Jolie, fondatrice du studio WeeWickedWitch, laboratoire spécialisé dans la création d’expériences visuelles élégantes et l’utilisation de nouveaux médias combinant le code, le pixel et la vectorisation d‘images.

Comments
  • Amylee dit :

    @Elize : Un domaine inspirant et désoriantant mais c’est ça de partir à l’aventure !!

    @Koen DW : Avec plaisir, une nouvelle alternative s’offre aux artistes !

  • Intéressant!
    Je vais tenter..
    merci pour ces infos.

  • ELiZE dit :

    Merci pour ce témoignage, ces explications sur le NFT. Très interessant, car le sujet est venu à mes oreilles et je m’interrogeais.
    Bravo de sauter le pas, comme tu le mentionnes, tu es précurseure en terme de nouvelles technologies.
    J’imagine que tu nous feras un retour d’expérience dans quelques temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Copyright Amylee Paris