Prêt-à-poser : comment préparer l’arrière d’un tableau ?

Posted in Pour les artistes | Posted by Amylee | 8 Comments »

fixation-dos-tableau-artVous venez d’acquérir une œuvre artistique (tableau avec un châssis en bois) et vous vous apprêtez à personnaliser votre nouvel appartement.

Il vous faut donc l’accrocher au mur.

Vous retournez la toile, et là, vous constatez que l’œuvre ne comporte aucun système de fixation!

Quelle frustration, vous étiez tellement pressé(e) de la suspendre….

Vous souhaitez proposer une œuvre prêt-à-poser ou poser vous même le système de fixation?

L’article qui suit, vous sera certainement utile.


POUR LA PETITE HISTOIRE :

C’est fou comme l’absence d’un simple fil de fer et de 2 vis peut ôter le sourire à certaines personnes.

Avec la pratique, j’ai pu constater que les nouveaux propriétaires de tableaux sont souvent démunis et agacés lorsque la fixation à l’arrière de la toile vient à manquer.

La plupart des gens sont impatients, ils ont peur d’abîmer le tableau qu’ils viennent d’acquérir et ne savent pas comment s’y prendre… Oublier ou négliger de poser une fixation à l’arrière d’un tableau peut mettre en panique plus d’une personne non habituée ! Si si, je vous l’avoue.

J’ai donc pris l’habitude de rendre toujours mes tableaux immédiatement prêts-à-poser. Voici donc le système d’accrochage que j’utilise fréquemment dans mon atelier, l’un de mes préférés.

Qu’ils soient destinés aux galeries ou aux clients, tous mes tableaux comportent déjà leur système d’attache à l’arrière. 

 

1/ LE MATÉRIEL :

Toujours avoir dans sa boîte à outils ou de rangement les accessoires nécessaires. Je vous dresse ci-dessous, la liste des principaux outils à avoir toujours sous la main.

Une paire de ciseaux, cutter, pitons, clous, vis, câble, attelle, pontet, ficelle/cordelette polypropylène, fil de fer, pince coupante ou coupe câble, tournevis cruciforme et plat (petits embouts), mètre ruban, marteau.

.

Matériel pour poser fixation tableau artiste

1) cordelette polypropylène blanche – 2) adhésif double face – 3) cutter – 4) marteau

5) pitons – 6) punaises – 7) patafix blanche – 8) mètre ruban

* * * * * 

2/ LA HAUTEUR DES POINTS DE PERÇAGE :

A l’arrière du tableau, placez vos points de perçage dans la partie supérieure du cadre afin que le tableau prenne une position presque parallèle lorsqu’il sera accroché au mur. Le but étant de réduire l’angle entre le mur et le tableau.

.

A NOTER : Astuce pour trouver facilement vos poins de perçage (ici l’exemple est illustré avec un tableau 30x30cm).

– Divisez votre cadre en 2 : Partie supérieure + partie inférieure.

– Divisez ensuite la partie supérieure en 2 pour obtenir l’emplacement des points de perçage.

Pour les tableaux de dimensions bien plus grandes, il vous faudra diviser la partie supérieure en 3 ou 4 parties. Repérez toujours le point le plus haut pour placer vos points de perçage.

pitons d'accrochage tableau art

Les pitons chromés sont très pratiques. Nul besoin de marteau ou tournevis !

* * * * *

3/ ADAPTEZ LES ATTACHES :

Je préfère les attaches avec filetage (vis, pitons) qui se fixent mieux au bois et ont un meilleur maintien dans le temps.

Pour un tableau léger, vous aurez besoin d’une attache simple : 2 pitons chromés (diam 6mm), ou 2 attelles en laiton + d’une ficelle polypropylène, ou d’un fil d’acier.

Pour un tableau lourd (dépassant les 5 kg), 2 plus gros pitons, ou 2 attelles, ou 2 pontets seront vissés derrière le cadre + un câble, ou une tresse d’acier, ou un fil perlon, ou un câble gainé .

fil de fer dos tableau comment faire

Quelques gestes suffisent pour finaliser le tableau.

* * * * *

4/ POSITIONNEZ LES PITONS :

Placez et vissez vos pitons ou attelles toujours à l’intérieur du montant en bois (voir photo ci-dessus).

.

A NOTER : Pourquoi placer les 2 pitons à l’intérieur ?

1- En galerie, les tableaux sont amenés à être parfois déplacés et stockés les uns contre les autres. Si les fixations viennent à dépasser ou sortir du cadre, elles deviennent alors de redoutables outils tranchants qui peuvent très facilement abîmer une autre toile en cas d’appui prolongé.

2- Durant l’expédition, plusieurs tableaux peuvent être regroupés dans un paquet. Il vaut mieux intégrer alors une fixation qui ne puisse pas provoquer de gros dégâts durant les jours de voyage. A éviter tous crochets, pitons ou clous qui sortent du cadre.

comment placer cable acier dos toile artiste

Une fixation simple, utile et sans danger lors du stockage.

* * * * *

exemple fil de fer derriere toile artiste

Le tableau est enfin terminé. Il peut donc être livré !

* * * * * 

La démonstration, ci dessus, a été réalisée avec un tableau 30x30cm qui a un poids assez faible. Dans cette même situation, il est également possible de remplacer le lien en acier par une ficelle en polypropylène.

A NOTER : Toujours bien  adapter le système de fixation + le diamètre du fil (câble/fil de fer/ficelle) au poids du tableau. 

 

 

5/ FOCUS SUR LES OUTILS :

outils-pour-accrocher-tableau

fil-de-fer-tableaux-artistes

 

Pinces coupantes, pitons chromés, Tresse + pitons en laitonFil de fer en zinc (3 diamètres)bobine de fil de fer

* * * * *

 

 

6/ A EVITER :

  • Les agrafes, patafix blanche, adhésif double face, punaises ne tiennent pas pour des suspensions prolongées et de lourds tableaux (risque de chute pouvant endommager les œuvres ou leur cadre).
  • La ficelle coton, laine, lin ou bandelette de tissu : avec le temps et le poids, le fil se détend ou se rompt. 

 

copyright

 

 

 

 

 

8 Responses to "Prêt-à-poser : comment préparer l’arrière d’un tableau ?"

  1. Amylee dit :

    @Prune : Merci beaucoup ^_^

  2. Oui, c’est indispensable…Ne serait ce que pour accrocher le tableau en galerie. Préparer cela chez soi avant, sinon sur place on est embêté aussi.
    Pour ma part, j’utilise les attaches en laiton triangulaire. On les fixe ac trois petits clous fournis avec, et le triangle s’accroche direct au clou du mur. Du coup je le fixe en haut, au milieu sur la partie bois.
    Mais j’avais pas pensé au fait que ça pouvait frotter d’autres tableaux, les uns contre les autres (mais c’est relativement plat en revanche) Mais je veillerai à trouver une petite protection à cela.

    toujours instructif tes articles. ;) merci

  3. Vertché dit :

    Super ces infos pratiques!!! Merci beaucoup!!! Très clair avec les photos!

  4. Nathalie dit :

    Super conseils!!

    Perso je ne me sert pas de tout ça, je me sert de conduits en acier (c’est des pointes en U) comme la forme l’indique, Le U je fais le nœud de la corde (épaisse et résistante) j’enfonce le conduits à chaque nœuds (X2) et hop! le tour est joué. ça ne dépasse pas non plus pour ne pas abîmer d’autre toiles si elles devaient être posées l’une sur l’autre…

  5. Chloe dit :

    Devant la demande presque systématique de mes clients, et mon désir de voir mes œuvres correctement accrochées, j’ai fini par livrer mes tableaux avec un système d’accrochage.

    Tout comme Aurélie j’utilise uniquement des attaches triangulaires en laiton. J’aime cette technique car elle permet d’accroche la toile au plus près du mur.

    J’ai essayé d’autres méthodes mais la plupart n’étaient pas adaptées à mes œuvres composées de nombreuses toiles.

  6. cimaise dit :

    Pratique avec un accrochage sur cimaise: http://www.cimaise-tableau.fr

  7. alexdarcy dit :

    Bonjour
    ouaip très bien fait.
    Mais comment faire avec 4 tableaux assemblés, dont deux au milieu sont de format différent ?

Leave a Reply